Les Canadiens français ont survécu des siècles en se réfugiant autour des clochers. Mais aujourd’hui, ils ont quitté les villages en nombres et s’installent en ville autour d’écoles, de centres culturels ou de loisirs, en quête d’opportunités. Trouvent-ils leur place dans une francophonie cosmopolite ?

Dube Taux attraction francais Jean-Benoit N

Aller au haut