Le Congrès annuel de l’ACFA s’est tenu du 13 au 14 octobre, au Centre Shaw. Pendant deux jours la foire des services en français a rassemblé un panel d’exposants à savoir, des organismes communautaires, des médias, des entrepreneurs sans oublier la présence de nombreux dignitaires de la Francophonie. Plusieurs centaines de personnes auront assisté à l’évènement et au Gala vendredi soir, mettant en vedette l’artiste Zachary Richard. De nombreux ateliers auront permis de parler des avancées, des défis et des projets de la francophonie albertaine. Retour sur l’évènement.

Pour la première fois de son histoire, Francophonie jeunesse de l’Alberta (FJA) a tenu son Rassemblement Jeunesse (RaJe) à Calgary. Plus de 700 jeunes albertains d’expression française de la 7e à la 12e année provenant de trois conseils scolaires francophones et d’une école d’immersion, en plus d’une centaine de bénévoles et formateurs, se sont réunis le vendredi 13 octobre à la Mount Royal University. Une journée d’activités qui leur a permis de faire de nouvelles rencontres et découvertes!

La légalisation prochaine du cannabis par le gouvernement fédéral en Alberta suscite de vives réactions au sein du corps médical. D’un côté, on y voit de possibles avancées des soins de santé, et de l’autre, un danger pour les consommateurs. Qu’en est-il réellement? Le Franco est allé à la rencontre de différents médecins francophones et francophiles afin d’y voir plus clair.

C’est sous les thèmes de l’identité, de la mobilité et de la diversité que s’est entamée ce mercredi 4 octobre,  la première rencontre annuelle de la série Conférence et dialogue au service de l’intérêt public. Le thème Femmes et transdisciplinarité a donc été présenté à une cinquantaine de participants par les professeures, Dr. Srilata Ravi, Dr. Cindy Gaudet et Ms. Habone Osman-Hachi.


Donner une voix aux aînés! C’est l’objectif avoué du nouveau projet de radio communautaire organisé par la fédération des aînés franco-albertains (FAFA) dans le cadre du 150e anniversaire de la confédération. Intitulé Je me raconte, la nouvelle série d’émissions sera produite à 100% par les aînés et pour les aînés.

C’est en soirée du 21 septembre que près d’une soixantaine de personnes s’est jointe à l’auteure franco-albertaine Stéphanie Bourgault-Dallaire pour célébrer la sortie de son tout nouveau roman, Abigaëlle et la retraite amoureuse. Une célébration qui a eu lieu au Juniper Café Bistro d’Edmonton et qui était des plus spéciales pour l’auteure puisqu’elle marquait la fin de sa trilogie.  

« On continue d’aller de l’avant, de rester positif et de grandir ! »

C’est au sein de l’école francophone Nouvelle Frontière que l’assemblée générale annuelle (AGA) de l’ACFA régionale de Grande Prairie s’est tenue samedi 30 septembre. Entre les membres et les représentants d’organismes présents, ce sont 35 personnes qui ont assisté à la réunion. La directrice, Michelle Margarit, revient sur le bilan de la régionale.

Une quinzaine d’artistes ont offert à plus de 150 personnes des prestations artistiques multiples et variées, samedi 30 septembre au Senior Hall de Canmore. Entre danse, cirque, peinture et photographie, l’art se déclinait sous toutes ses formes pour le plaisir des grands et des petits.

Organisé par l’ACFA, le Sommet de la francophonie albertaine sur l’éducation postsecondaire en français en Alberta s’est tenu à Edmonton et par webdiffusion du 21 au 23 septembre 2017. La communauté franco-albertaine était invitée à se pencher sur l’avenir du Campus Saint-Jean et à examiner des pistes de solutions pour remédier aux défis auxquels fait face cet établissement, plus particulièrement ceux reliés au financement, à l’infrastructure et à la gouvernance.

Le 23 septembre dernier, la journée communautaire du Sommet sur l’éducation postsecondaire en français en Alberta a réuni près d’une centaine de membres de la communauté. Un panel d’invités et des discussions ont permis d’explorer des pistes de solutions pour l’avenir du Campus Saint-Jean. Plus précisément, la communauté s’est interrogée sur la possibilité que l’établissement devienne une université à part entière, telle l’Université de Saint-Boniface au Manitoba.

Page 2 sur 3
Aller au haut