Imprimer cette page

Comité sénatorial permanent des langues officielles : Statistique Canada exhorté à moderniser le recensement

Déposé le 1er juin, un rapport du Comité sénatorial permanent des langues officielles, faisant suite à une étude sur l’accès à l’éducation en langue française en Colombie-Britannique, recommande de modifier le recensement afin que ce dernier fournisse une représentation plus précise des francophones. Applaudie par l’ACFA provinciale, cette directive fait plus largement écho aux demandes récentes d’actualisation de la législation portant sur les langues officielles.

Flag

 

Le rapport Horizon 2018 : Vers un appui renforcé à l’apprentissage du français en Colombie-Britannique dresse un portrait général de la francophonie, de son évolution et de l’accès à l’apprentissage de la langue française en Colombie-Britannique.

Présidé par la sénatrice de l’Alberta Claudette Tardif, le Comité suggère que le gouvernement fédéral « incite Statistique Canada à concevoir et tester de nouvelles questions portant sur la fréquentation scolaire en prévision du Recensement de 2021 ». L’enjeu n’est pas anodin puisqu’il s’agit de défendre l’éducation en langue minoritaire, garantie par l’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés.

L’autre recommandation importante énoncée dans le rapport est que le gouvernement fédéral « accorde les ressources nécessaires à Statistique Canada pour effectuer une nouvelle enquête sur la vitalité des minorités de langue officielle dans le cadre de son prochain plan pluriannuel en matière de langues officielles ».

Obtenir un portrait complet et fiable de l’ensemble des ayants droit

Ces recommandations répondent à des revendications formulées par l’ACFA provinciale depuis plusieurs mois. « Présentement, nous ne sommes pas munis avec de l’information exacte sur nos communautés, ce qui rend la planification communautaire difficile », témoignait il y a quelques semaines Jean Johnson, l’ancien président de l’ACFA.

L’ACFA, qui a salué le rapport, souhaite un engagement fort des responsables politiques, notamment de Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, et de Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien : « Il est grand temps que les ministres Bains et Joly ainsi que Statistique Canada jouent un rôle de leadership dans le dossier du recensement afin que les communautés d’expression française de partout au pays aient enfin accès aux données complètes et fiables dont elles ont grandement besoin », a fait savoir Albert Nolette, président de l’ACFA.

Ce rapport vient s’ajouter à celui déposé en mai dernier par le Comité permanent des langues officielles de la Chambre des communes, insufflé par la demande de l’ACFA lors d’un séjour à Ottawa en mars 2017.

En parallèle, un rapport sur la Loi sur les langues officielles, visant à déterminer la manière dont la loi pourrait être étoffée et renforcée, sera rendu public le 30 juin 2019.

« Il est grand temps que les ministres Bains et Joly ainsi que Statistique Canada jouent un rôle de leadership dans le dossier du recensement », Albert Nolette, président de l’ACFA.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)