Un nouveau programme de maîtrise centré sur les espaces francophones

University Ste-Anne-PDEL’Université Sainte-Anne, seule université de langue française en Nouvelle-Écosse, proposera dès l’automne prochain une nouvelle maîtrise des arts en cultures et espaces francophones. Ce programme, qui s’étale sur deux ans, permettra à une dizaine d’étudiants de se spécialiser dans divers domaines d’études francophones, dont celui de l’Acadie et des francophonies canadiennes et internationales.

« Nous sommes ravis de pouvoir offrir ce nouveau programme aux étudiants qui souhaitent perfectionner leurs connaissances de la francophonie », se réjouit Kenneth Deveau, vice-recteur à l’enseignement et à la recherche à l’Université Sainte-Anne. Ce programme, mûrement réfléchi et préparé depuis plus de deux ans par le Département d’études françaises de l’université, « s’insère vraiment dans notre stratégie d’excellence en recherche et développement », souligne le vice-recteur.

 

Le sujet de la francophonie au goût du jour

« Les études acadiennes sont au cœur de notre vocation », avance M. Deveau. Cela dit, même si le programme va encourager les étudiants à se focaliser sur les études acadiennes, le cadre d’études est large : « C’est un programme qui se veut éclectique. Nos étudiants vont recevoir une formation pluridisciplinaire. Ainsi un étudiant pourra étudier la vitalité de la communauté berbère, ou pourra la comparer à celle du Nouveau-Brunswick par exemple », indique le vice-recteur.

La première année du programme sera consacrée à l’enseignement et à la mise en forme d’un projet de mémoire. Quant à la seconde année, elle sera dédiée à la rédaction du mémoire, portant soit sur le thème de la littérature et de la linguistique, soit sur celui des sciences humaines.

 

De nombreux débouchés pour les diplômés

Dans une époque « marquée par l’éclatement des informations » d’après les mots du vice-recteur, « la culture scientifique, la pensée critique et la prise de décisions informées deviennent de plus en plus importantes ». Selon lui, un diplômé du nouveau programme acquerra ainsi une culture générale qui lui permettra d’exercer un leadership au sein de sa communauté, que ce soit auprès des institutions de la francophonie ou des organismes majoritaires.

Les diplômés pourront poursuivre une carrière dans de multiples domaines : développement communautaire, ressources humaines, fonction publique, archéologie, muséologie, création littéraire, archivistique, tourisme, patrimoine ou bien dans la recherche.

Enfin, d’après Kenneth Deveau, la nouvelle maîtrise en cultures et espaces francophones de l’Université Sainte-Anne constitue « une belle opportunité pour l’université de jouer son rôle de chef de file dans la francophonie et l’Acadie ! »

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Édition de la semaine

Abonnez-vous à la version électronique ici.

Abonnez-vous à la version papier ici.

L'annuaire francophone 2017

Aller au haut