Un corridor touristique pour développer le tourisme francophone

Le 17 mars à Gatineau, un projet de corridor patrimonial, culturel et touristique a été annoncé. Ce corridor a pour objectif de mettre en valeur l’histoire et le patrimoine culturel francophone du Canada, profondément marqué par plus de quatre siècles de présence française. Une initiative d’envergure et fédératrice qui fait honneur au 150e anniversaire de la Confédération.

Peinture murale a Legal par Natalya Bukhanova

Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, a présenté le projet du corridor touristique qui vise à mettre en avant des atouts touristiques de chaque province et territoire offrant un patrimoine culturel francophone. Le réseau comptera des lieux, des sites, des institutions muséales et des points de service qui témoignent de la présence francophone au pays. Patrimoine canadien soutiendra ce projet via un apport de 2.4 millions de dollars. « Le projet favorisera le développement des communautés et fera mieux connaître la francophonie canadienne aux quatre coins du pays et du monde », a indiqué la ministre.

Le Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE) Canada est chargé de la mise en œuvre de ce grand projet. « Ce projet historique permettra à la fois de mettre en valeur la contribution de l’ensemble de la francophonie canadienne dans le développement de notre pays et d’appuyer l’industrie touristique au Canada », se réjouit Jean-Guy Bigeau, président-directeur général du RDÉE Canada.

Dynamiser l’industrie touristique du Canada

Le tourisme est la quatrième industrie mondiale et connaît une forte croissance. Néanmoins, le Canada est en perte de vitesse face aux autres pays et recule dans le classement des états les plus attractifs. « Ce projet est exceptionnel car c’est la première fois qu’on voit un tel investissement, financier et stratégique, dans le milieu du tourisme », souligne Alain Brosius, directeur de projets tourisme au RDÉE Canada. Le projet vise ainsi à changer la donne en mettant en valeur les atouts touristiques auprès de la francophonie mondiale. « Nous voulons encourager les francophones à venir visiter le Canada en français », annonce d’ailleurs Julie Fafard, directrice en développement touristique et entrepreneuriat au CDÉA.

D’ici juillet prochain, un site web réactif ainsi qu’une application téléphonie mobile verront le jour pour rassembler au final plus de 150 atouts patrimoniaux et culturels et 200 produits touristiques. Pour qu’un produit touristique fasse partie de la liste, il faut pouvoir faire preuve de bilinguisme sur l’un des trois niveaux suivants : avoir une version française de son site internet ou application ; offrir des services en français à la demande ; ou bien offrir des services en français de façon permanente.

La dimension marketing est particulièrement importante dans ce projet. « Il faut que les produits touristiques du corridor soient commercialisables. On structure, on analyse, on sélectionne et on met en valeur nos meilleurs produits », indique M. Brosius.

Un projet rassembleur

Le RDÉE Canada travaille à fédérer les communautés anglophones et francophones à travers le pays. « On rassemble tout le monde autour d’un projet commun qui va avoir des retombées économiques pour chaque province et territoire », relève le directeur de projets.

Chaque province participe à l’initiative. En Alberta, c’est Julie Fafard qui agit en tant qu’Agente tourisme pour le RDÉE Canada. Elle a pour rôle d‘identifier et de choisir les atouts touristiques pour la province. Au total, ce seront une dizaine d’attraits patrimoniaux culturels et historiques et une vingtaine de produits touristiques qui seront intégrés au corridor pour l’Alberta. « Je suis vraiment contente de voir que nous sommes dans l’action et dans le concret pour ce beau projet qui fera émerger de belles trouvailles touristiques », s’enthousiasme-t-elle.

Le 31 mars 2018, le projet du corridor touristique sera complété et fera l’objet d’une annonce officielle par les ministres fédéraux.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut