Ricardo Miranda, champion de la Francophonie !

Rendez-vous de la Francophonie, Journée internationale de la Francophonie, discours à l’Assemblée législative… Le ministre de la Culture et du Tourisme n’a pas chômé durant ce mois de mars ! Ricardo Miranda avance à grands pas dans l’établissement d’initiatives au bénéfice de la francophonie albertaine.

Ricardo Miranda

Le 20 mars dernier, le ministre a participé à une cérémonie au Palais législatif à Edmonton à l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie. « J’ai fait un discours dans la chambre pour reconnaître les actions accomplies par le gouvernement pour améliorer les relations avec la communauté francophone », confie-t-il au Franco.

Une fierté éloquente

Son discours à l’Assemblée a souligné la longue histoire des francophones et a véhiculé sa fierté à la représenter. « À mon arrivée au Canada, je ne parlais ni l’anglais ni le français. Même si ma langue maternelle est l’espagnol, je suis fier de me considérer franco-albertain et je suis très fier de partager cette fière tradition linguistique et notre héritage dans notre province », s’est-il exprimé dans la langue de Molière. Ricardo Miranda a poursuivi en déclarant que : « En tant que ministre responsable du Secrétariat francophone, je suis fier de travailler aux côtés de cette communauté plurielle et dynamique sur une panoplie d’enjeux et d’opportunités ».

Les RVF 2017: le temps du bilan

Parmi les enjeux et opportunités figurent les Rendez-vous de la Francophonie (RVF), qui ont pris place tout au long du mois de mars, et pour lesquels le ministre a reçu un prix à Calgary. Un prix qui lui a été décerné en reconnaissance de sa contribution : « Pour moi, c’est une source de fierté, je suis pleinement honoré. Mais je ne suis pas le seul responsable, je suis seulement le visage de tous les programmes mis en place. Je reçois ce prix au nom du gouvernement qui est en train de changer complètement ses relations avec la communauté », déclare-t-il.

Selon le ministre, l’édition des Rendez-vous de cette année a été particulièrement réussie : « J’ai vu que la fierté de la communauté était partout, le niveau d’engagement avec les gouvernements était élevé », constate-t-il. Les RVF ont pris fin mais, pour autant, les projets continuent : « Pour moi, l’objectif c’est de continuer le travail toute l’année, pas seulement pendant un mois », annonce-t-il.

Les Rendez-vous ont aussi été marqués par la levée du drapeau franco-albertain qui, pour la première fois, a pu flotter devant l’Assemblée. « C’est un acte symbolique, de reconnaissance de la contribution de la francophonie. Il faut continuer le dialogue et donner le soutien nécessaire à la communauté », commente Ricardo Miranda.

La politique de services en français, le grand défi pour les années à venir

La participation du ministre a été cruciale dans l’organisation des consultations communautaires engagées l’an dernier afin d’établir une politique de services en français en Alberta. « En matière de santé et de justice, l’Alberta est l’une des deux seules provinces au Canada sans politique de services en français », remarque le ministre. Une situation à laquelle il veut remédier : « Le gouvernement de l’Alberta poursuit l’élaboration d’une politique en matière de francophonie visant à améliorer l'accès aux services gouvernementaux en francais », avait-il ainsi déclaré officiellement au cœur de l’Assemblée législative ce 20 mars.

Les RVF maintenant terminés, le ministre « invite tout le monde à continuer l’esprit de célébration toute l’année, car il y a beaucoup de choses à célébrer ».

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut