Imprimer cette page

L'intimidation s'est invitée au Rendez-vous fransaskois

La jeunesse fransaskoise a décidé de faire entendre sa voix concernant l’intimidation lors de l’assemblée générale de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), en novembre dernier, à Regina.

La présidente de l’Association jeunesse fransaskoise (AJF), Gillian Theoret, a fait un plaidoyer aux membres de l’ACF afin de dénoncer l’intimidation dans la communauté. Au cours des semaines précédentes, les allégations d’intimidations se sont multipliées dans la communauté fransaskoise, notamment dans le contexte des élections de l’ACF.

« Nous [la jeunesse fransaskoise] croyons que toute la communauté devrait être contre l’intimidation », a-t-elle dit pour justifier la teneur de son discours. « De plus, c’est un bon message à promouvoir surtout puisqu’une grande partie de la communauté est présente. » (Voir le texte de son allocution en encadré)

Son allocution a été chaudement applaudie à l’assemblée tout comme sur les réseaux sociaux. De nombreuses personnes de la communauté l’ont félicitée d’avoir offert une leçon aux adultes, comme l’artiste Zoé Fortier et la présidente de la Coopérative des publications fransaskoises, Marie-France Kenny, qui a déjà été présidente de l’ACF. Gillian a également reçu des félicitations de Jean Johnson, président de la Fédération des communautés francophones et acadiennes.

L’allocution de Mme Theoret est tombée à point. Des membres de la communauté fransaskoise ont utilisé les réseaux sociaux pour partager des allégations d’intimidation pendant la dernière campagne électorale. Dans certains cas, ces dénonciations ont donné lieu à des échanges hostiles. Des personnes se sont fait accuser d’utiliser la dénonciation comme tactique pour influencer le vote des électeurs.

Évaluer cet élément
(0 Votes)