Les francophones hors Québec seraient en train de mourir. Telle est l’idée colportée par Denise Bombardier sur le plateau de l’émission Tout le monde en parle le 21 octobre. Des propos qui ont fait sursauter aux quatre coins du pays, y compris au Québec, et qui sont symptomatiques du lien brisé entre deux francophonies canadiennes qui ne se parlent plus.

Francopresse 1024 Reactions Denise Illustration de Marc Keelan Bishop sur les propos controverses de Denise Bombardier

La société éditrice du journal franco-manitobain La Liberté entame pour 2019 sa transformation en entreprise sociale. Presse-Ouest Ltée (POL) et son propriétaire, la Société de la francophonie manitobaine (SFM) ont reçu le mandat d’enclencher le processus pour mener le journal à l’indépendance.

1023 Francopresse 1023 Liberte Poirier Raymond

Une piètre bonne nouvelle, en plus servie réchauffée pendant la Semaine nationale des journaux. Une semaine qui a rassemblé plus de 400 journaux au Canada pour rappeler haut et fort au gouvernement fédéral l’intérêt que portent les citoyens et citoyennes à lire des reportages fouillés, de qualité, à l’heure où les fausses nouvelles mettent en danger les démocraties des pays les plus libres.

Melanie Joly 2014

Établie en 1991, la Loi sur la radiodiffusion est d’une autre époque. Pas adaptée à l’ère du numérique, elle ne défend plus correctement les acteurs du paysage radiophonique et télévisuel canadien. Un groupe de sept experts aura la lourde tâche d’examiner la loi et de dresser un cadre légal afin de la moderniser.

CRTC

Au pays des princes William et Harry et du plum-pudding, le Canada fait parler de lui en Angleterre. Un colloque sur la langue et l’identité dans la francophonie canadienne a rassemblé, cet été à Londres, une vingtaine de spécialistes. Ils se sont penchés sur cette épineuse question concernant le rôle de la francophonie canadienne dans l’identité canadienne.

Francopresse 0919 colloque Londres AIEQ members at CQFCS conference

Des francophones de tout le pays se rencontrent pour organiser des activités en français dans leur collectivité. En l’absence d’un candidat du Yukon, deux jeunes Ténois plutôt qu’un ont pu participer au Forum national des jeunes ambassadeurs (FNJA) qui se tenait cette année à Montréal du 9 au 14 août. Le FNJA est organisé par Français pour l’avenir, un organisme qui « vise à promouvoir le bilinguisme officiel du Canada et les avantages d’apprendre et de communiquer en français auprès des élèves de la 7e à la 12e année au Canada ».

Tourisme rencontres et formations Anusha Sivakumar et Jaiden Stevens au centre ont bien aime leur periple a Montreal dans le cadre du Forum national des jeunes ambassadeurs. Photo Francais pour lavenir

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé ce mercredi 18 juillet des changements au sein du Conseil des ministres. Mélanie Joly, autrefois ministre du Patrimoine canadien, œuvrera désormais à titre de ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie, une nomination accueillie d’un bon œil par la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) de même par de la Société économique de l’Ontario (SÉO).

Melanie Joly change de ministere

Près de trois mois après le lancement du Plan d’action pour les langues officielles, les médias locaux sont impatients de recevoir les fonds qui leur sont destinés. L’aide ne coulera toutefois pas avant 2019, poussant quelques radios et journaux au-delà de leur capacité de survivre. Le 18 juin, le comité permanent des langues officielles des Communes a mis tout son poids sur des mesures d’urgence.

Bado Services en francais

L’enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, récemment de passage à Yellowknife, révèle en toile de fond l’oppression d’un colonialisme historique encore vivant. Les Premières Nations auraient été dépossédées de leurs terres avec l’arrivée de colons dans l’Ouest canadien, l’Ontario et le Québec. Quel rôle les Canadiens français ont-ils joué dans ces migrations ?

Francopresse 0207 Colonialisme Commission VR

La Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada a honoré le 7 juin, les deux sénatrices à la retraite, Maria Chaput et Claudette Tardif. L’ex-sénatrice franco-albertaine C. Tardif, qui a consacré sa carrière à l’avancement de la Francophonie et des langues officielles, s’est entre autres vu remettre le prestigieux prix Boréal de la FCFA à l’occasion d’une réception à Ottawa.

prix boreal

Page 1 sur 5
Aller au haut