Le vide de près de 70 ans sans radio francophone communautaire à Edmonton est en passe d’être comblé. La Société de la radio communautaire du Grand Edmonton Society, association à but non lucratif instigatrice du projet, a annoncé le 15 août à la Rotonde de la Cité francophone le lancement de Radio Cité à compter de septembre.

Radio Cite studio 2

Après plusieurs années à survivre de peine et de misère, le couperet est tombé; CKRP, la radio communautaire francophone de Rivière-la-Paix cessera d’émettre. Lors de l’assemblée générale du 15 juin dernier, l’ancien président du C.A de l’ACFA de Rivière-la-Paix et ex-animateur de CKRP, Joel Lavoie a dressé le portrait actuel de la radio aux membres présents sur place. Équipement désuet et un manque de bénévoles impliqués sont à l’origine de la décision.


Donner une voix aux aînés! C’est l’objectif avoué du nouveau projet de radio communautaire organisé par la fédération des aînés franco-albertains (FAFA) dans le cadre du 150e anniversaire de la confédération. Intitulé Je me raconte, la nouvelle série d’émissions sera produite à 100% par les aînés et pour les aînés.

Le Banff Centre, qui héberge la radio communautaire, a décidé de rendre ses licences au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes. Une nouvelle stratégie à base de podcasts prendra le relais avec, espère-t-on, des programmes francophones.

« La révocation de la licence de la radio du Banff Centre est un choc pour l’ACFA régionale de Canmore-Banff. Tout en assurant la transmission d’une variété d’informations importantes aux visiteurs francophones du parc, celle-ci servait de moyen de communication et de diffusion des activités et opportunités offertes aux francophones et francophiles de la région », regrette Geneviève Poulin, vice-présidente de l’Association française-canadienne régionale de Canmore-Banff.

Lancée en juin 2014, la radio communautaire de Banff diffusera sa dernière émission en direct le 27 février.  « C’était une décision difficile pour nous », admet Carolyn Warren, la vice-présidente du Banff Centre, côté artistique. Le contexte économique permet d’expliquer cette décision, mais ce n’est pas l’unique raison. « Les licences pour le 101 et le 103 (respectivement anglophone et francophone, NDLR) étaient assez limitées au niveau du mandat. En principe, on était supposé évoquer des questions d’intérêt pour les touristes du parc national : […] un contenu autour de la faune, de la flore, du ski, de la randonnée… Auparavant, ces deux chaînes étaient dirigées par Parcs Canada. »

L’animateur radio Normand Fontaine est décédé mardi 25 novembre à l’âge de 77 ans. Son ancien camarade André Roy se souvient.

« C’était un gars très talentueux », affirme d’emblée André Roy au sujet de son ami Normand Fontaine, décédé le 25 novembre des complications d’une intervention chirurgicale.

Originaire de Rivière-la-Paix, Normand Fontaine a rejoint radio CHFA (pour « Courage, honneur, fierté, amour ») en 1958, une entité privée mais affiliée à Radio-Canada. André Roy, lui, n’arrivera qu’en 1965. Il découvre un homme consciencieux (« toutes ses interventions étaient bien préparées ») et généreux. « J’étais pauvre, je finissais au Collège Saint-Jean et on n’était pas payé énormément à CHFA, raconte M. Roy. Je cherchais un endroit [où loger] et lui demeurait pas loin avec Adèle et ses enfants… Ils m’ont hébergé ! »

Au cours de sa longue carrière sur les ondes, Normand Fontaine a notamment animé une émission pour les petits où on le surnommait ‘‘l’oncle Normand’’. « Il était tellement bon pour parler avec les enfants et jouer de la musique, assure son ancien camarade. Faut pas être condescendant, faut leur parler à leur niveau, c’est tout un truc… et lui il l’avait. Je l’admirais pour ça. Je trouvais ça merveilleux. »

Aller au haut