Depuis 1983, la Sturgeon Rural Crime Watch veille sur le comté de Sturgeon, au nord d’Edmonton. Cette association de plus de 750 membres fait son possible pour dissuader les éventuels voleurs de sévir dans la région. Thérèse Gervais s’implique depuis plus de 20 ans.

« Sturgeon County, c’est grand comme étendue. Le personnel de la GRC est assez minimum », estime Thérèse Gervais, secrétaire adjointe de la Sturgeon Rural Crime Watch (SRCWA). D’après la brochure de l’association, le détachement de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) de Morinville ne dispose que d’une trentaine d’officiers pour couvrir une zone de plus de 2 100 km². Alors pour aider les gendarmes, la SRCWA garde ses yeux bien ouverts. Le comté est divisé en 13 zones avec autant de « directeurs » pour mobiliser ses membres.

« Quand on trouve quelque chose qui ne semble pas normal, par exemple une voiture abandonnée, on appelle la GRC, explique Mme Gervais. Un de nos membres sur le comité de gérance connaît toutes les voitures dans son petit quartier. Ça c’est fantastique ! Quand il voit une voiture qu’il ne connait pas il se dit : est-ce que c’est de la visite ou quelqu’un qui vient voir ce qu’il y a d’intéressant ? »

Aller au haut