Lors du lancement de sa campagne de bourses le 3 mars, la Fondation franco-albertaine (FFA) a annoncé que 5000 $ seront disponibles en 2015-2016 pour les organismes qui offrent des projets jeunesse. Lorsqu’il est arrivé en poste en 2010, le directeur de la FFA, Joël Lavoie, a dû mettre fin au programme d’aide à la jeunesse pour permettre le développement de fonds de dotation qui sont au nombre de 70 cette année. Entre 2003 et 2009, le Programme d’aide financière à la jeunesse avait octroyé 170 000 $ pour appuyer des activités destinées aux jeunes de moins de 18 ans.

« Ceci me touche beaucoup, témoigne M. Lavoie. Arrêter de donner au Programme d’aide à la jeunesse, ça a été une des premières décisions que j’ai dû prendre à la fondation. Avec le recul, ça a été une bonne décision puisque les fonds de dotation donnent 45 000 dollars par année, c’est déjà plus que le 25 000 du fond général qui était donné avant. »

Cinq créateurs de fonds de dotation – Éric Préville, Adèle et Paul Amyotte, Alice Dumaine, Cecile et Pierre Bergeron et Gisèle Rhéault – ont accepté d’affecter une partie des bénéfices nets de leurs fonds pour relancer le Programme d’aide à la jeunesse, à raison de 5000 $ pour des projets à réaliser avant le 30 juin 2016.

Aller au haut