Le premier long métrage de Roger Parent, ancien professeur du Campus Saint-Jean, s’est distingué en remportant le Coup de cœur/Prix spécial du jury lors du festival international de cinéma Vues d’Afrique 2017, qui s’est déroulé à Montréal à la fin du mois d’avril. Cette récompense vient honorer ce film-documentaire qui évoque la dure réalité de l’intégration des réfugiés africains francophones.

Très impliquée en tant que bénévole depuis 2009, l’adolescente de 16 ans est la première francophone à recevoir une telle distinction à Brooks. La cérémonie a eu lieu le 10 avril.

« J’aime m’impliquer et j’aime aider. Si je suis capable de faire quelque chose, j’aime [le] partager », confie modestement Estela Kasaba. Grâce à son engagement communautaire, la jeune femme de 16 ans a été sacrée « junior citizen of the year » le 10 avril à l’Heritage Inn de Brooks. « Elle entre vraiment dans l’histoire de notre ville ! », s’enthousiasme Sa-Eva Katusevanako, directeur général et co-fondateur de l’Association francophone de Brooks (AFB) qui a suggéré la candidature de l’adolescente. Jusqu’à présent, aucun francophone n’avait été jamais distingué, y compris dans la catégorie adulte.


Originaire de la République démocratique du Congo, Estela Kasaba a habité à Sherbrooke (Québec) avant de déménager à Brooks en 2007. Deux ans plus tard, elle a rejoint la maison des jeunes de l’AFB en tant que bénévole, encouragée par l’association et par ses parents. « J’aide les jeunes à faire leurs devoirs, surtout en anglais et en français, tout ce qui est vocabulaire, confie celle qui étudie actuellement en 10e année à l’école du Ruisseau. J’aime être entourée d’enfants, j’aime les voir réussir et j’aime qu’ils se confient à moi ! » Sa-Eva Katusevanako ajoute qu’« elle est [aujourd’hui] présidente du comité des jeunes de l’AFB et représente tous les jeunes immigrants au conseil de la mairie de Brooks ».

Aller au haut