Journée d'accueil des nouveaux arrivants : « Nous avons besoin de vous » [avec diaporama]

Samedi 1er novembre, dans le cadre de la Semaine nationale de l'immigration francophone, la Journée d'accueil des nouveaux arrivants s'est tenue à la Cité francophone d'Edmonton. Au programme : des ateliers, des stands, des spectacles et des discours enthousiastes.
 

Plusieurs ateliers étaient organisés dès la fin de la matinée, notamment un consacré à l’habillement hivernal. De nombreuses familles ont ainsi pu récupérer gratuitement des manteaux, gants et autres vêtements chauds issus d’une précédente collecte auprès de la communauté.

Des stands disposés autour de la rotonde de la Cité francophone permettaient de découvrir des produits d’origines variées ou tout simplement de s’acheter à manger à l’heure du midi.


Des discours de bienvenue
La première partie de l'après-midi était consacrée aux discours de bienvenue, avec Arsène Muamba de l'Institut Guy-Lacombe de la famille en maître de cérémonie, comme en août dernier à la fin de la Semaine d’orientation des nouveaux arrivants, juste avant la rentrée scolaire.

Paul Dubé, le président du Centre d'accueil et d'établissement (CAE), a mis en avant l'enrichissement par le contact entre les différentes communautés" qui se rencontrent en Alberta.

M. Muamba a interpelé le maire d'Edmonton Don Iveson, assis juste en face de la tribune : "M. le maire, l'intégration passe par l'emploi. Vous avez le pouvoir de faire changer les choses pour tous ces gens. [...] Vous allez en sortir gagnant".

Jean Johnson, le président de l'Association canadienne-française de l'Alberta (ACFA), a remercié Georges Bahaya du CAE pour l'organisation de la journée. M. Johnson a aussi rappelé le "défi" que l'ACFA a lancé aux francophones en leur proposant d'arborer un macaron "Échangez - Découvrez" visant à encourager la discussion spontanée entre francophones.

 


Le maire Don Iveson (photo ci-dessus) a tenu à rassurer les parents : "Vous avez fait le meilleur choix pour vos enfants", celui de les faire grandir dans un environnement sûr, avec une bonne éducation et du travail à la clé.

Le député d'Edmonton Gold Bar, David Dorward, a quant à lui affirmé qu'il n'y avait "aucune différence" entre lui et les nouveaux arrivants, si ce n'est que ses ancêtres avaient immigré au Canada il y a 100 ans depuis l'Écosse. "Nous sommes les mêmes, a-t-il insisté. En Alberta, nous avons besoin de vous, pour nous rendre plus forts, pour nous apporter votre culture".

De la musique et de la danse
Après les discours de bienvenue, la deuxième partie de l'après-midi mettait à l'honneur différentes cultures francophones que l'on retrouve à Edmonton. Renelle Roy, la directrice artiste de l'association La Girandole, a alors pris le relai d'Arsène Muamba au micro, afin de présenter les artistes.

Le spectacle proposait un programme varié, de la musique country aux percussions africaines (mixées à de la cornemuse !) en passant par de la danse camerounaise, libanaise ou franco-canadienne... sans oublier la démonstration de zumba. Bienvenue en Alberta.

 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut