Le conseil d’administration de la Fête franco-albertaine (FFA) dresse un bilan positif de sa dernière année.

« Avoir la chance de présenter la Fête franco-albertaine deux années de suite sur le même site, en terme de coordination, quelle différence cela a fait! »,  s’est exclamé le président du CA de la Fête, Pierre Bergeron à la trentaine de personnes réunies à La Cité francophone, le 5 mars dernier, à l’occasion de l’assemblée annuelle de la FFA.


M. Bergeron dressait alors un bilan de la 24e édition de l’évènement qui a eu lieu en juillet dernier au David Thompson Resort, rappelant la croissance du taux de participation alors que près de 560 personnes s’étaient rendues au pied des Rocheuses. « Nous avions un taux d’occupation du site à 95 %, ce qui nous a donné l’exclusivité du site et nous a permis de créer un véritable village francophone », indique-t-il.

Avec l’affluence de participants provenant de 11 régions différentes, Pierre Bergeron se réjouit du fait que la Fête répond à son mandat provincial. « Ce qu’il faut souligner aussi, c’est la participation des jeunes familles. Cela est vraiment positif pour l’évènement et c’est la clé qui nous permettra de connaitre du succès à l’avenir », lance-t-il.

L’an dernier, 40 % de tous les participants avaient moins de 13 ans. « Nous avons beaucoup de clientèles cibles et il faut répondre aux besoins de chaque clientèle », note Pierre Bergeron, précisant que l’équipe avait réussi, grâce à une programmation riche et diversifiée, à occuper tous les participants du matin au soir.

Budget excédentaire
Au niveau financier, la Fête franco-albertaine a présenté de nouveau des résultats forts encourageants, terminant son année 2013 avec un surplus de 32 600 $, et ce, après avoir enregistré un excédent de 24 300 $ en 2012. « La Fête continue à se diriger dans la bonne direction », s’est d’ailleurs exclamé Mathieu Lepage, membre du CA de la Fête, lors de la lecture des états financiers.

Ce dernier a souligné que grâce aux efforts de redressement mis en place au cours des dernières années, l’actif net de la Fête était désormais à 40 000 $. Le CA continue aussi à rembourser, à raison d’un versement de 15 000 $ chaque année, sa dette envers l’ACFA, qui se situe aujourd’hui à 32 403 $.

Nouveaux élus
Quatre membres du CA voyaient leur mandat venir à échéance. Si Patrice Gauthier a accepté un nouveau mandat de deux ans, Francine Amyotte et Arsène Muamba ont annoncé qu’ils quittaient le CA après cinq années. Josée Lévesque, membre au CA depuis 1998, n’a pas non plus sollicité de nouveau mandat.

« Josée est au CA depuis la fondation de la Fête comme organisme autonome. C’est elle qui m’a approché il y a six ans en me disant que la Fête était en difficulté et que si j’y croyais, je devais embarquer », a témoigné Pierre Bergeron.

Outre Patrice Gauthier, trois nouveaux membres ont été élus au CA, soit Vincent Augert, Denise Lavallée et Luketa M’Pindou, tandis qu’Alain Bertrand a été nommé à titre de représentant de l’ACFA. L’équipe est complétée par les membres qui poursuivent la deuxième année de leur mandat, soit Étienne Alary, Pierre Bergeron, Mathieu Lepage et Monique Witzell.

Fêter ses 25 ans
L’AGA a aussi permis de dévoiler les grandes lignes de la Fête franco-albertaine 2014 qui se tiendra de nouveau au David Thompson Resort du 3 au 6 juillet 2014 sous le thème Fêter en grand après 25 ans!

« Une journée a été ajoutée cette année, car c’est notre 25e anniversaire, et aussi parce que dans les évaluations, la majorité
des répondants ont dit vouloir une journée supplémentaire », a expliqué la présidente du Comité organisateur, Denise Lavallée.

« La période de préinscriptions a été lancée le 24 février dernier et nous avons déjà 260 personnes d’inscrites. Cela s’annonce donc pour être une excellente fête », ajoute-t-elle.

Trois membres du comité organisateur, soit Chabrie Amyotte, Éric Bergeron et Thomas Pomerleau, ont ensuite présenté les grandes lignes des activités récréatives de la prochaine édition. Parmi les nouveautés, notons une activité GPS en vélo, un rallye familial, des tournois de carte et l’introduction du tir à l’arc. « Nous aurons aussi une guerre des avenues », annonce Thomas Pomerleau en précisant que le comité s’inspirera de l’émission la Guerre des Clans.

Les activités populaires de l’an dernier seront aussi de retour, comme le tournoi de fer à cheval, le hockey balle, la très populaire Minute pour gagner, etc. « Au hockey balle, il y aura deux catégories cette année, une plus amicale et l’autre plus compétitive, car certaines personnes ont pris cela très au sérieux l’an dernier », lance Éric Bergeron.

Pour les activités qui nécessitent une préinscription, il sera possible de le faire via le site Web de la Fête franco-albertaine à compter du 31 mars.

Par ailleurs, le coordonnateur artistique de la Fête, Matthieu Damer, a offert un survol de la programmation artistique et culturelle qui s’en vient. « Puisque c’est les 25 ans de la Fête, l’accent sera mis sur la francophonie albertaine. C’est pour cette raison qu’après le Pavillon acadien l’an dernier, le comité artistique a opté pour que le pavillon soit franco-albertain en 2014 », avance M. Damer.

Notons aussi qu’il y aura deux projections de film cette année, soit Le coq de St-Victor et Héliosols. En partenariat avec La Girandole, le projet « R », un spectacle provincial de danse, est aussi à la programmation, tout comme la participation de Paul Cournoyer, Daniel Gervais ainsi que Pascal Lecours et les mauvais caractères, sans oublier la tenue d’un tournoi d’improvisation.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut