Imprimer cette page

Fête franco-albertaine : les préparatifs vont bon train

Du 1er au 3 juillet prochain se tiendra la 22e édition de la Fête franco-albertaine dans la ville de Saint-Albert. L’événement soulignera aussi le 150e anniversaire de la municipalité, ainsi que la Fête du Canada.

La fin de semaine s’annonce donc chargée pour des participants de tout âge, qui pourront profiter d’une vaste gamme d’activités, comme le précise la coordonnatrice de l’événement Renée Levesque-Gauvreau. « Depuis 22 ans, la Fête franco-albertaine a toujours été un rassemblement familial et c’est aussi une occasion de se regrouper entre Franco-Albertains. Il y a d’ailleurs toujours eu un espace de réservé pour les roulottes familiales. Durant la fin de semaine, on va découvrir des artistes d’ici. L’an dernier, les gens ont vraiment apprécié la Fête », indique-t-elle.


Les célébrations ont attiré près de 600 personnes à Nordegg en 2010, et les organisateurs espèrent rejoindre au moins 1000participants cette année.

Mme Levesque-Gauvreau indique qu’il y aura beaucoup d’activités pour les jeunes enfants et les adolescents, de manière à ce que chacun puisse profiter de la fin de semaine.

Dès le 30 juin, Saint-Albert accueillera les campeurs, avant que la Fête ne commence officiellement le lendemain avec le grand tintamarre. Il y aura ensuite une foire gourmande multiculturelle en journée, suivie, entre autres, du spectacle de La Grande veillée et d’un party pyjama pour les plus jeunes.

Le 2 juillet, l’Alliance Jeunesse-Famille de l’Alberta Society organisera un tournoi de basketball de la diversité.

La Fête franco-albertaine se poursuivra avec un barbecue communautaire, ou encore avec des comédiens qui joueront Les trois frères Harnois, une pièce de théâtre de France Levasseur-Ouimet, créée spécialement pour l’événement.

Cette journée va se conclure sur une veillée au Grand feu.

« Il y aura certaines surprises le samedi, car dans le spectacle, les gens ne sauront pas nécessairement à quoi s’attendre », ajoute Jean-Claude Lajoie, co-président du comité organisateur.

Il ajoute que la Fête franco-albertaine contribue depuis 22 ans à la promotion des artistes locaux, et que l’initiative reçoit un écho favorable de la part du public, qui s’est présenté en grand nombre l’an dernier à Nordergg.

« Pour nous, la Fête est aussi l’occasion de donner une visibilité à nos artistes. Par exemple, le chœur fait sa chanson, un chœur monté par la société Edmonton chante, jouera le samedi soir et sollicitera la présence d’une cinquantaine d’artistes pour faire de la musique », explique Jean-Claude Lajoie, qui souhaite également que le climat soit clément pour tout le week-end.

Le dimanche, la Société Radio-Canada viendra enregistrer le déroulement de la célébration liturgique à 11 h, à l’église Saint-Vital de Saint-Albert, dans le cadre de son émission hebdomadaire Le jour du Seigneur.

« Il y aura un rassemblement dès 10 h 30 à l’église autour d’une musique d’ambiance, de manière à ce que tout le monde soit présent à 11 h. On espère que beaucoup de monde sera au rendez-vous », avance M. Lajoie.

« Le comité organisateur travaille depuis un peu plus d’un an pour la Fête franco-albertaine. On doit composer avec le défi logistique, car il faut pouvoir garantir les repas, ou les places, mais nous avons eu du soutien de notre coordonnatrice et d’un employé d’été. Mais s’il pleut, même si nous avons des tentes, ça risque de décourager les gens », ajoute-t-il.

Soulignons que le comité organisateur dévoilera la programmation officielle de l’événement le 6 juin prochain.
 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)