Rhéal Poirier quitte Francophonie jeunesse de l’Alberta (FJA) pour le Secrétariat francophone.

 

Depuis 2006, Rhéal Porier occupe le poste de directeur général à FJA, mais le 24 juillet prochain, c’est au Secrétariat francophone qu’il se rendra pour travailler. Le Prince-Édouardien d’origine est le nouvel agent de liaison communautaire pour le sud de l’Alberta pour une durée d’un an, en remplacement du congé de maternité de Kate Peters. 

« Je voulais explorer un autre aspect du développement communautaire. Je trouve le mandat du Secrétariat francophone très intéressant. Assurer la liaison entre les communautés et le gouvernement, c’est un rôle très important et ça entre directement dans mon domaine d’études », mentionne celui qui a étudié les sciences politiques et la sociologie à l’Université de Moncton, au Nouveau-Brunswick. 

 

Rhéal Poirier est prêt pour cette prochaine étape de sa contribution à la francophonie, dans un contexte qui le motivera davantage, croit-il. Dans ce nouveau rôle, il fera le lien entre les organismes du sud de l’Alberta pour connaitre les besoins de la communauté francophone de cette région et les représenter dans l’appareil gouvernemental. 

 

Le poste est basé dans la capitale albertaine, mais M. Poirier aura également un bureau dans la métropole du sud. « Je vais beaucoup voyager, surtout pour des évènements et des réunions importantes de la communauté », explique-t-il. 

 

Difficile de laisser derrière

Quitter après plus de sept ans à FJA n’est pas facile. « Je suis assez triste de partir, puisque ça fait longtemps que je travaille avec les organismes pour la jeunesse. Je trouve ça un peu difficile, parce que ça a été un réseau qui m’a formé, qui m’a aidé à grandir et qui m’a apporté des opportunités professionnelles », se rappelle Rhéal Poirier. 

 

Reconnaissant, il estime que c’est un bon moment pour partir, car l’organisme se porte bien. « Si je compare à il y a quelques années, on avait beaucoup de défis qu’il fallait relever et beaucoup de choses qu’il fallait revitaliser. Maintenant, la programmation est très variée et attire les jeunes, la situation financière est rétablie, les partenariats aussi… », dénombre le directeur général. 

 

L’engagement des jeunes a aussi beaucoup grandi depuis ses débuts. Il évoque les différents comités organisateurs, le conseil d’administration, les jeunes de 18 à 25 ans qui contribuent à la programmation pour les moins âgés, les équipes d’animations, etc. « Cet engagement-là, c’est quelque chose que je m’étais donné comme objectif, il y a sept ans, souligne Rhéal Poirier. »

 

« J’ai toujours cru à la philosophie du par et pour les jeunes. »

 

« J’ai travaillé avec des gens extraordinaires. C’est motivant de venir au bureau, assure-t-il.  Le rôle d’un directeur général ici, c’est beaucoup d’encadrer et de former les jeunes et c’est un aspect que j’ai toujours trouvé intéressant. » En terme d’évènements, il se souviendra toujours des Jeux de la francophonie canadienne en 2008 à Edmonton, de la revitalisation des stages de leadership en 2008-2009, de l’augmentation des participants au Parlement jeunesse la même année et du congrès des élèves en novembre dernier.  

 

La relève à FJA

Le processus d’embauche pour le poste libéré n’est pas encore commencé, mais les entrevues devraient se faire à la mi-aout pour que le poste soit pourvu avant la fin de l’été. Entretemps, Rachelle Francoeur sera directrice générale par intérim. 

 

La prochaine personne en poste devra conserver les bonnes relations avec les conseils scolaires et les partenaires. « Il faut maintenir tout ça et le maximiser à son plein potentiel », estime Rhéal Poirier. 

 

En 2014, l’un des plus gros dossiers sera les Jeux de la francophonie canadienne à Gatineau. « Il faudra rassembler une dizaine de partenaires pour recruter, encadrer, former et accompagner des jeunes à Gatineau. Ça va être un grand défi pour la nouvelle personne à la direction générale », croit M. Poirier. Il lance également le challenge de battre le record de 2011, alors que l’équipe de l’Alberta avait remporté 30 médailles. 

 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut