« J’en suis fier » d’être francophone

Avec Jean SuFier (Gilbert Bérubé) et Jean Riz (Roger Dallaire), la 23e édition de la Fête franco-albertaine (FFA) mettra en vedette des artistes d’ici et d’ailleurs. Le but étant d’agencer plusieurs styles musicaux afin de produire un éventail de sonorités. C’est ce qui a été annoncé, le 23 mai dernier à Edmonton, alors que le comité organisateur dévoilait la programmation officielle.

Plusieurs artistes connus en Alberta, notamment Joël Lavoie, Mireille Moquin et Raphaël Freynet, offriront une prestation sur la scène de la FFA. « L’idée cette année, c’est de faire vivre une expérience de camping et de mettre en vedette nos artistes franco-albertains », a annoncé le président de la Fête, Pierre Bergeron, au lancement officiel de la programmation.


« J’en suis fier est le thème de la Fête cette année. Pour la production et la direction artistique, nous avons recruté deux vétérans de la Fête franco-albertaine, soit Yves Caron, producteur des sept premières éditions, et Ronald Tremblay, son complice à l’époque des premiers galas de la chanson », a-t-il avancé.

Pour cette 23e édition, qui se déroulera au David Thompson Resort du 6 au 8 juillet 2012, on mise également sur la relève. Les gagnants de la Chicane albertaine, M. Steak mange la galaxie, auront eux aussi leur place sur le spectacle. La chanteuse Geneviève Therrien fera connaitre ses compositions et interprètera les hits francophones de l’heure.

L’Ivoirien Jean-Paul Beché, très populaire sur le continent africain, a, quant à lui, été laissé plus libre de son contenu. « On a laissé Jean-Paul Beché plus libre parce qu’on veut qu’il apporte un vent de fraicheur à notre évènement », précise le directeur artistique.

Pour ce qui est des musiciens, l’accordéoniste Jason Kodie, le contrebassiste Paul Cournoyer et le batteur Jamie Cooper feront résonner les planches de la scène principale.

Célébrer la culture
C’est sous le thème de J’en SOMMES fiers que se déroulera, le 7 juillet, un spectacle concept inédit avec de l’humour, de la danse et de la chanson.

« Le but, c’est que ce soit une fête foraine qui ne se limite pas au folklore et au passé, mais qui s’ouvre sur l’actualité », explique le directeur artistique de la Fête franco-albertaine, Ronald Tremblay.

On compte laisser une place importante au partage entre les cultures sur la grande scène. « Il commence à y avoir une communauté immigrante importante en Alberta. Nous voulons agencer les styles musicaux pour produire un éventail de sonorités, mentionne Ronald Tremblay. On ne veut pas juste se servir de nos artistes immigrants comme potiche, on veut que ça déteigne sur le reste ».

« Les artistes ont été sélectionnés en fonction de leur versatilité parce qu’il y aura beaucoup de covers. À la fête, les gens veulent entendre des chansons qu’ils connaissent », souligne M. Tremblay.

Le jukebox du camping
On installera encore cette année une Boite à chanson grandeur nature en plein centre du terrain de camping. « C’est grosso modo un pub situé sur le terrain où l’on ira pour prendre un verre et y entendre de la musique. On veut créer une ambiance de festivité », affirme Pierre Bergeron qui invite les festivaliers à apporter leurs propres instruments pour jammer avec les musiciens.

Du sport francophone
Pour les sportifs, la Fédération du sport francophone de l’Alberta tiendra des tournois de volleyball de plage et de fer à cheval. On y offrira aussi des ateliers de yoga et de frisbee golf.

L’Alliance Jeunesse Famille de l’Alberta Society tiendra, pendant la Fête, son traditionnel tournoi de basketball. 

Soulignons finalement que l’Institut Guy-Lacombe de la famille s’occupera du coin des enfants durant toute la fin de semaine.

L’organisation de l’évènement s’attend d’accueillir environ 500 personnes pour l’évènement. « Beaucoup de gens vont y aller pour faire du camping et passer du temps en famille, croit le président de la Fête. Les gens auront tous des raisons différentes de participer à l’évènement mais l’important, c’est de se rassembler. »
 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut