« Dans le monde des gens normaux... »

Enseignant à l’école Sainte-Jeanne-d’Arc et passionné d’automobile, Patrick Lachance est allé rêver un peu au Edmonton Motorshow samedi 11 avril.

Tu peux me résumer le concept du Edmonton Motorshow ?

Un salon de l’auto, c’est pas compliqué, c’est un moment où les concessions, les détaillants ou les compagnies automobiles viennent présenter leurs modèles les plus populaires ou les nouveaux modèles qui sortent du four, dans le but de faire des ventes [...]. Des véhicules, il y en a de toutes les sortes, de la sous-compacte au plus gros camion avec de la puissance à revendre.


Qu’est-ce que tu étais venu chercher ?

Je suis complètement accro à la nouvelle de l’automobile. [Comme] je n’ai pas le temps d’embarquer dans toutes les autos et de les essayer sur la route, le salon de l’auto est ce qui  me rapproche le plus de ça. [...] [Tu peux] aller t’asseoir dans le véhicule : est-ce que tu aimes l’habitacle ? Est-ce que tu te sens à l’aise sur le siège ? [...] Est-ce que les cinq ou six membres de ta famille peuvent vraiment entrer dans cette auto-là ? [...] Officiellement, le besoin n’y est pas – on a notre voiture familiale, un Honda CR-V 2014, c’est bien correct, et moi je conduis un Toyota RAV4 1997 et une moto – mais je rêve au jour où je n’aurais plus d’enfant à la garderie pour pouvoir m’acheter une voiture ! [...]

 

As-tu été déçu par certains points du Edmonton Motorshow ?

Le Toyota Tacoma était attendu de façon incroyable. Quand on est arrivé, il était bel et bien là mais il n’y avait pas moyen d’aller à l’intérieur. Il était rendu dans les airs. Le but c’est d’embarquer, de regarder ce qu’il se passe à l’intérieur et pas seulement l’extérieur, de voir la finition… [...] Ça, on n’a pas pu l’avoir... et même chose du côté de Honda qui sort son nouveau véhicule utilitaire sport intermédiaire, le Honda Pilot [...]. On nous a expliqué que c’était des modèles de pré-production. [...] Ça ressemble vraiment à ce que [ça va être] mais avec des moulures de plastique toutes légères. Ça peut casser en les regardant, pratiquement. C’est ce qu’ils nous ont dit ! [...]

Et en positif ?

Dans le monde des gens normaux, j’irais toujours m’asseoir dans un Golf GTI qu’on va pouvoir se procurer aux alentours de 40 000 $ et qui est vraiment une bagnole exceptionnelle par rapport à sa qualité et à son prix. [...] C’est intéressant d’aller faire un tour chez Subaru et d’aller s’asseoir dans les grosses camionnettes de chez GMC ou de chez Ford, même si on n’en aura jamais. Bref, les voitures populaires y étaient et aussi des modèles qui ne sont pas souvent en concession, par exemple le Ford Explorer édition Black, que je n’avais jamais vu jusqu’à aujourd’hui, ou un pick-up Ram 3500 qui mesure peut-être trois mètres de haut avec des roues qui s’arrêtent au menton. [...] Dans le monde des gens riches, ça fait toujours quelque chose de se tenir à côté d’une Rolls Royce Phantom à 425 000 $ ! [...]

D’où vient ta passion pour les autos ?

Après avoir eu un accident et avoir failli mourir dans une auto, je me suis acheté une voiture plus récente qui devait me durer plus longtemps : je me suis retrouvé avec un Hyundai Accent trois portes, une voiture d’étudiant mais la qualité était là. À partir de là, j’ai commencé à me dire : étant donné que mon Hyundai Accent est vraiment un moyen de transport mais que j’aimerais plutôt avoir une voiture que j’aime, je devrais commencer à étudier ce qu’il se passe dans le monde de l’automobile. [...] Je me suis mis à apprendre certains modèles pratiquement par coeur, je suis allé les essayer : ma première voiture neuve était un Honda Fit 2009, avec tous les équipements. [...]

Et quelle était ta toute première voiture ?

C’était un [Toyota] Corolla modèle SR5. C’est très important parce qu’il y avait deux portes coupées avec les lumières qui s’ouvraient comme des yeux en avant ! C’était parfait comme voiture. Je l’ai laissée aller à 404 000 km au compteur et elle aurait encore pu rouler mais la rouille avait gagné sur la mécanique… [Je l’avais achetée] à 16 ans pour 1 200 $.

Et pourquoi possèdes-tu un Toyota RAV4 1997 aujourd’hui ?

Si je l’ai choisie, c’est parce que c’est l’une des seules [voitures] qu’on peut avoir à transmission manuelle et à quatre roues motrices. [...]

C’est important pour toi de conduire en manuel ?

Mis à part les voitures de course, où ce que je vais dire ne s’applique pas, on se laisse transporter dans une voiture automatique et on pilote une voiture manuelle. C’est aussi simple que ça. Ta conduite est dynamique quand tu es en conduite manuelle alors que quand on est en conduite automatique, c’est beaucoup plus passif. [...]

 

Comment ton rapport aux autos a changé depuis que tu es devenu papa ?

Mon rapport avec les autos a toujours eu un lien direct avec la consommation d’essence. Je déteste le pétrole mais je comprends très bien qu’il est essentiel. Je suis obligé de faire ce compromis car il n’y a pas de voiture électrique qui soit présentement achetable ou efficace pour moi. [...] Je suis un as pour faire rentrer les bagages, j’appelle ça jouer à Tetris ! Tant que les bagages sont capables d’entrer, que la consommation d’essence est décente et que la famille est en sécurité, je suis heureux. [...] Il faut que la voiture soit ultra-fiable. Quand je tourne la clé, je veux pas avoir en arrière de la tête l’idée que quelque chose pourrait arriver. [...]

 

Comment expliques-tu l’omniprésence des pick-up à Edmonton ?

Premièrement, il y a une question de culture. On peut l’aimer ou ne pas l’aimer, mais on est obligé de l’accepter. [...] C’est ça que les gens conduisent, notamment ceux qui viennent des milieux ruraux et qui se ramassent en ville à un moment de leur vie. Il y a aussi tous ceux qui travaillent au nord et qui adorent montrer à quel point ils font de l’argent, alors ils achètent le gros modèle du gros camion [...] mais ils ne font absolument rien avec à part de la fumée noire sur l’avenue Whyte ! [...]  De nos jours, les jeunes ont moins tendance à aller chercher ce type de voiture parce qu’ils n’en ont pas besoin. Dans les villes, t’es pas mal mieux de te stationner avec un Nissan Micra qu’avec un F250. La mentalité est en train de changer. [...] Dans mon monde, la majorité des gens que je connais qui ont des camions de charge l’utilisent pour travailler. Mais la semaine dernière, j’ai rencontré un gentil monsieur qui habite juste à l’extérieur de Calgary qui était heureux de m’annoncer qu’il allait acheter un GMC 2500. Le vendeur lui a demandé ce qu’il avait comme compagnie pour un camion aussi gros. Il a répondu qu’il était enseignant dans une école et qu’il voulait juste l’acheter parce qu’il aimait ça ! [...]

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut