Le village de Legal continue son développement touristique, mais cette fois-ci, il ne s’agit pas de murale. En effet, après les villages de Glendon qui a son pierogi géant et Vegreville qui a son œuf géant, pour n’en nommer que deux, la communauté franco-albertaine aura sa sculpture géante.

Le monument Identité canadienne, une structure de fer mesurant 20 pieds par 30 pieds, a officiellement été dévoilé, le 24 juin dernier, devant près de 125 personnes.


« Avec cette sculpture, on veut que les visiteurs qui viendront à Legal découvrent ce que cela représente d’être une communauté bilingue. Ces personnes vont voir d’une façon très claire l’origine de la réalité des deux peuples fondateurs au Canada », a soutenu le président de la Société touristique Centralta, Jules Jasmin.

Ce monument, qui a été créé et soudé par Louis Forcade et peint par John Ellengerber, est une idée d’Ernest Chauvet. Ce dernier voulait illustrer ce que représentait le bilinguisme au Canada avant même la confédération, en 1867.

« En 1775-1777 et 1812-1814, les Britanniques, les Premières nations et les Canadiens français se sont unis pour repousser les avancées américaines sur le territoire canadien. Ce partenariat est à la base du bilinguisme au Canada », soutient M. Chauvet.

Comme ce dernier le souligne, avant 1774, le territoire du Canada « était occupé à 97 % par des francophones. » Par la suite, « les gens de toutes les nations se sont joints aux peuples fondateurs pour faire de notre pays un lieu d’accueil où il fait bon vivre », ajoute-t-il.

C’est à la fin 2010 que cette idée de monument a été lancée. « Ernest Chauvet m’a approché avec ce projet en décembre dernier. Il fallait ensuite le matérialiser », affirme Louis Forcade.

Marie et Louis Forcade, descendants d’une famille de pionniers, auront finalement consacré plus de 150 heures à ce projet. « Je savais dans quoi je m’embarquais dès le moment où j’ai accepté. Une sculpture de la sorte, il y a beaucoup de détails qu’il faut prendre  en considération, mais je suis fier du résultat », déclare M. Forcade qui a vu le produit final pour la 1re fois lors du lancement officiel.

Cette sculpture, qui a été dévoilée à l’aréna de Legal puisque le terrain sur lequel elle sera installée était trop détrempé, ne signifie pas que la Société touristique Centralta change son fusil d’épaule.

« Nous ne délaissons pas les murales. D’autres seront en création très prochainement. Nous avons cependant jugé qu’il était important d’avoir quelque chose qui caractérise notre identité canadienne à l’entrée du village », évoque Ernest Chauvet.
 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut