Quel est votre plus beau souvenir de Noël ?

Du train électrique, aux grands rassemblements en famille, les participants de la Fête de Noël multiculturel, à la Cité francophone le 13 décembre, nous on partagé leurs plus beaux souvenirs du temps des fêtes.

Patrick Henri

Moi mon plus beau souvenir de Noël, c’est quand j’ai passé Noël en Floride. J’avais 18 ans, c’était la première fois que j’allais en Floride avec ma famille et on a fêté Noël sous les palmiers, sous le soleil et c’était complètement différent comme expérience. Je pense qu’on avait fait une dinde quand même… On est allés à la messe de minuit et on était en short et en manches courtes et ça, c’était vraiment spécial de sortir de la messe de minuit sans manteau, sans tuque.

Agnieszka Janowska

C’est celui où je suis rentrée chez moi dans ma famille pour la première fois depuis trois ans. Il y avait énormément de personnes. En Pologne on a 12 plats pour Noël et il faut goûter à chacun un tout petit peu au moins et ensuite avant de manger on partage une sorte de galette qui représente Jésus et on se souhaite de meilleurs vœux pour toute l’année. Ensuite on mange nos douze plats.


Richard Songolo

Pour moi Noël c’est le partage. C’est rendre les tout petits heureux. C’est magique de donner le sourire aux enfants même avec le peu de moyens qu’on a. C’est un rêve d’un jour rentrer au Cameroun au fin fond du village. Il y a des enfants parfois qui n’ont pas de sandales, leur donner ce sourire-là. Je pense que ce serait vraiment  une grande joie et de faire vivre ça à mes enfants également. Leur montrer comment on peut être heureux sans avoir grand-chose.

Henri Lemire

J’avais 4 ou 5 ans et mes parents m’avaient acheté tout un ensemble de cowboy. J’avais le chapeau, la chemise à carreaux, la petite cravate comme un lacet, les bottes de cowboy et deux petits fusils de chaque côté. Je m’en souviens quasiment comme si c’était hier.

Aboubakar Condé

Je ne fête pas Noël en famille. Nous sommes guinéens. Ça va faire deux ans qu’on est là. Je me rappelle pas beaucoup, mais une journée quand j’avais comme 7 ou 6 ans, j’ai vu le père Noël ici à Edmonton, j’étais curieux, j’ai arraché sa barbe. Tout le monde riait et le père Noël aussi.

Propos recueillis par Yzjak Labrie

 

 

BONUS : le vox pop du journaliste Yzjak Labrie

Moi, j’ai pas vraiment de souvenirs parce que, presque chaque année, j’ai été malade donc je ne pouvais pas ouvrir mes cadeaux. À un moment donné, je m’en allais pour ouvrir mon premier cadeau, puis j’ai vomi juste à côté.

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut