La FRAP s’inquiète ! C’est à la suite de la conférence Immigration francophone dans les territoires et l’Ouest canadien : réalités et perspectives après 10 ans d’accueil et de service tenue le 26 janvier au Campus Saint-Jean (CSJ), que l’organisme a décidé de sortir de sa réserve. Son président Alphonse Ndem Ahola a souhaité réagir sur le bilan de cette conférence.

FRAP

Après des mois de flottement, le Conseil de développement Économique de l’Alberta (CDÉA) peut compter depuis le 26 janvier sur un nouveau directeur général, M. Juste Kagisye. Au parcours académique riche et fort d’une expérience professionnelle de plus de 20 ans,  M. Kagisye possède de nombreux diplômes notamment deux Maîtrises en Administration des Affaires (MBA) de l’université de Royal Roads, Victoria – Colombie-Britannique – et de la Haute école de Management de l’université de Grenoble, France. Passionné des ressources humaines, c’est tout naturellement qu’il se concentre sur le leadership et la gestion du changement en entreprise. Après avoir travaillé dans de nombreux pays d’Afrique, d’Europe et d’Amérique du nord, c’est donc au CDÉA que Juste Kagisye pose ses valises. Son souhait : apporter une dimension locale, nationale et internationale à l’organisme. Rencontre.

16-LECDEAJusteK 3074c-small ok

Les 14 et 15 octobre a lieu le Congrès annuel de la francophonie albertaine 2016. L’ACFA célèbre aussi ses 90 ans d'existence cette année au centre Shaw. Un anniversaire, officiellement souhaité le 13 décembre, qui résume presque un siècle de défis, mais aussi de réussites dans les dossiers importants qui ont trait à la francophonie. Pour l'occasion, son président Jean Johnson  s’est remémoré certains moments clés de ces dernières années.

megaphone 1

Le drapeau franco-albertain a fièrement trôné aux quatre coins du David Thompson Resort, le temps de la Fête franco-albertaine. Le rassemblement francophone, qui a eu lieu à Nordegg la fin de semaine dernière, demeure l’occasion idéale de socialiser en français en Alberta. La fête, qui met l’accent sur la fierté d’être Franco-Albertain, fait la part belle aux retrouvailles et aux nouvelles rencontres, mais aussi à la création de souvenirs indélébiles et au développement de l’identité francophone d’ici. Témoignages.

annie pINR

La Coalition des femmes de l’Alberta a terminé son année en beauté, le premier juillet, avec un souper-conférence portant sur le leadership en politique. Invitée dans le cadre du projet Mentoraction, la conférencière Annie McKitrick est venue discuter de son parcours et a énuméré les étapes qui l’ont amenée à devenir la politicienne qu’elle est aujourd’hui.

 

Le Forum des jeunes ambassadeurs de la francophonie des Amériques (FJAFA) a lancé son cinquième coup d’envoi, le trois juillet dernier. Parmi la soixantaine de jeunes passionnés de francophonie âgés de 18 à 35 ans, deux Franco-Albertaines font partie du lot. Arzouma Kalsongui, de Calgary, et Natasha Bergeron, de Grande Prairie, se joindront aux autres leaders à l’Université de Montréal pour représenter la province. Jusqu’au 11 juillet, celles-ci auront l’occasion de discuter des différents enjeux avec des francophones provenant de partout en Amérique.

carrefour-2-L’école Maurice Lavallée a vu son Carrefour fermer boutique voilà plusieurs semaines. En juin 2015 le Carrefour, basé alors à la Cité francophone, avait été délocalisé au Campus Saint-Jean depuis son rachat par l’Université de l’Alberta.  L’idée originale d’un Carrefour francophone rassemblant la communauté autour du livre s’éteint à petit feu. Si les bonnes intentions sont là, la vision n’y est toujours pas ou a tout simplement disparu. Que va-t-il advenir du Carrefour ? La question reste en suspens.  

 

« Le Carrefour a besoin de renaître, il faut une personne avec la bonne vision et la passion ; si tous ces éléments se regroupent, la communauté suivra », déclare Danielle Dentinger, fille de feu Carole Roy. Mme Dentinger y a travaillé pendant 12 ans, du temps où sa mère était alors gérante en chef de la librairie, entre la fin des années 80, et ce, jusqu’en 2004.

Me Allan Damer1

Le banquet qui a suivi l’Assemblée générale annuelle (AGA) de l’Association des juristes d’expression française (AJEFA) a permis de souligner l’engagement de l’un de ses piliers au sein de la communauté francophone.

NPD

Le 7 avril dernier, le député François Choquette, porte-parole du NPD en matière de Langues officielles, était de passage à la Cité francophone. Une visite qui ne pouvait pas mieux tomber, puisque les enjeux et les défis ne font que s’accentuer, notamment depuis le rejet définitif de la cause Caron. Voici un état des lieux auprès d’un représentant des langues officielles très à l’écoute lors de cette journée.

FNEW« Chalets de l’Alberta », c’est la nouvelle série documentaire qui a débuté sur la chaine Unis TV, le dimanche 10 janvier. Si les chalets sont le fil conducteur de  cette série, ils sont aussi le prétexte afin de faire découvrir la présence mais aussi le patrimoine des francophones hors Québec. Cap sur l’Ouest canadien !

Des chalets et des hommes ! C’est sous forme d’aventure humaine que l’animateur Corey Loranger, franco albertain de souche, sillonne la province, afin de faire découvrir au public les chalets de l’Alberta. « C’est toujours une grande fierté en tant que franco albertain de mettre en valeur les gens d’ici » souligne le présentateur. « Une manière de faire découvrir la francophonie d’un bout à l’autre du pays » précise t-il. En effet, la francophonie albertaine est différente de celles des autres provinces.  Chacune possède sa propre originalité.

Alors pourquoi des chalets ?  Le chalet ce n’est pas juste une maison en bois. C’est aussi un symbole, un lieu de rassemblement familial pour de nombreuses familles francophones de l’Ouest canadien. En effet, une histoire de chalet c’est aussi une histoire de famille !

Page 1 sur 9

Édition de la semaine

Abonnez-vous à la version électronique ici.

Abonnez-vous à la version papier ici.

L'annuaire francophone 2017

Aller au haut