Le concept Chic! Noir & blanc était bel et bien de retour le 14 avril à la Galerie d’Art d’Edmonton. Près de 110 convives auront rivalisé d’élégance à l’occasion de la Soirée-bénéfice Georges A. Arès. Cet évènement aura permis d’amasser des fonds, et de remettre le Prix en leadership politique à la députée provinciale Annie McKitrick, et au député Michael Connolly. Cette soirée aura permis aux membres de la communauté de rendre également un vibrant hommage à l’ancienne sénatrice, Mme Claudette Tardif.

Plus de 100 personnes etaient conviees lors de la 2e Soiree George A. Ares

C’est le 11 avril dernier, en présence de plus de 50 personnes, que Mario Raymond, entrepreneur francophone et propriétaire de Mario Glass, a lancé son fonds de dotation à la Fondation franco-albertaine.

Participants le 11 avril

Mercredi 7 mars au pavillon Lacerte du Campus Saint-Jean à Edmonton, une réunion a clarifié le nouveau statut du RIFA (Réseau en immigration francophone de l'Alberta) et sa relation avec l’ACFA. Désormais, le Réseau en immigration francophone de l’Alberta ne dépendra plus de l’ACFA et gèrera le dossier immigration de façon autonome, en misant sur le local et l’inclusion des communautés francophones. Du côté de l’ACFA, la restructuration est accueillie positivement.

Immigration

Le drapeau franco-albertain s’est hissé haut dans le ciel dans plusieurs communautés francophones, le vendredi 2 mars. De Legal à Lethbridge, les Rendez-vous de la francophonie 2018 sont lancés. Un petit tour dans les communautés albertaines pour voir comment cette journée s’est déroulée…

Drapeau regions 2

La traditionnelle Levée du drapeau franco-albertain sur l’esplanade de la Législature, le 1er mars, a été l’occasion de lancer les Rendez-Vous de la francophonie. Le ministre de la Culture et du Tourisme, Ricardo Miranda, en a profité pour annoncer que le mois de mars, sera dorénavant le mois de la francophonie.

LeveeEdm

Le drapeau franco-albertain a été hissé pour la première fois cette année le vendredi 2 mars au centre McDougall à Calgary. Le ministre de la Culture et du Tourisme Ricardo Miranda était au rendez-vous pour annoncer le mois de mars comme le mois officiel de la francophonie en Alberta.

Drapeau Calgary

"Notre Legs aux générations futures", un projet initié par la Fédération des aînés franco-albertains (FAFA) et organisé dans le cadre du thé du club de l’Amitié de la Paroisse Saint-Thomas, le 8 février dernier a accueilli près de 37 personnes. L’objectif de cette présentation : permettre aux jeunes retraités et aux aînés de transmettre leur histoire.

NotreLegs1

Jeudi 1er février, le gouvernement provincial a annoncé qu’un Conseil consultatif en matière de francophonie serait formé. Ce comité aura pour but d’épauler Ricardo Miranda, ministre de la Culture et du Tourisme et responsable du Secrétariat francophone, dans la mise en œuvre de la nouvelle Politique en matière de francophonie. Présentée en juin 2017, cette politique vise à renforcer et développer les services en français dans la province.

Franco Albertan Flag Raising 080 1

La FRAP s’inquiète ! C’est à la suite de la conférence Immigration francophone dans les territoires et l’Ouest canadien : réalités et perspectives après 10 ans d’accueil et de service tenue le 26 janvier au Campus Saint-Jean (CSJ), que l’organisme a décidé de sortir de sa réserve. Son président Alphonse Ndem Ahola a souhaité réagir sur le bilan de cette conférence.

FRAP

Après des mois de flottement, le Conseil de développement Économique de l’Alberta (CDÉA) peut compter depuis le 26 janvier sur un nouveau directeur général, M. Juste Kagisye. Au parcours académique riche et fort d’une expérience professionnelle de plus de 20 ans,  M. Kagisye possède de nombreux diplômes notamment deux Maîtrises en Administration des Affaires (MBA) de l’université de Royal Roads, Victoria – Colombie-Britannique – et de la Haute école de Management de l’université de Grenoble, France. Passionné des ressources humaines, c’est tout naturellement qu’il se concentre sur le leadership et la gestion du changement en entreprise. Après avoir travaillé dans de nombreux pays d’Afrique, d’Europe et d’Amérique du nord, c’est donc au CDÉA que Juste Kagisye pose ses valises. Son souhait : apporter une dimension locale, nationale et internationale à l’organisme. Rencontre.

16-LECDEAJusteK 3074c-small ok

Page 1 sur 10
Aller au haut