Vivre dans un nuage de fumée, renifler une odeur de bois brûlé, guetter le soleil caché par un voile gris suffocant. Voilà à quoi a ressemblé le quotidien de nombreux Canadiens cet été. Pour les moins chanceux, il aura aussi été question d’évacuation et de problèmes de santé liés à la mauvaise qualité de l’air. Une situation qui devrait se répéter dans les années à venir.

0827 Bilan des feux Precipitations d avril a aout 2018 La secheresse a frappe page 001

Aller au haut