Pour la première fois depuis plusieurs années, plusieurs candidats briguent la présidence de l’ACFA provinciale. Ce premier changement serait-il annonciateur d’un changement encore plus grand ? Ces quatre candidats possèdent des visions, soit diamétralement opposées par rapport à la présidence actuelle, soit s’inscrivent dans sa continuité. La francophonie albertaine est à la croisée des chemins et son avenir se jouera aux prochaines élections.

L’acronyme ACFA, bien connu de tous les Franco-Albertains impliqués dans la communauté, pourrait bien changer de signification cet automne. Du terme “Association canadienne-française de l’Alberta” à l’heure actuelle, l’ACFA pourrait devenir “Association de la communauté francophone de l’Alberta” en octobre prochain. Ce changement de sémantique, censé refléter les changements plus profonds qui opèrent au sein de la communauté, sera déterminé par un vote des membres.

Aller au haut