Hélène Guillemette n’est en poste que depuis une semaine, et déjà, les projets se bousculent à sa porte. La première directrice générale de la Coalition des femmes de l’Alberta se trouve devant un mandat imposant : représenter les causes féminines à échelle provinciale.

Aller au haut