Vendredi 3 novembre, le Pavillon Lacerte au Campus Saint-Jean a été le théâtre de discussions passionnantes sur le phénomène de mondialisation de la droite. Plusieurs professeurs et chercheurs sont revenus sur la montée des courants conservateurs en Europe et en Amérique du Nord, et ont expliqué les liens qui existaient avec les think tanks, ces groupes d’influence qui tirent les ficelles.

Des centaines de visages de Franco-Albertains arborent l’espace public de Lethbridge, Saint-Paul et Edmonton. Dans le cadre du projet Visages et des Journées de la culture, le Centre d’arts visuels de l’Alberta (CAVA) invite le public à visiter ses trois installations photographiques étalées à travers la province. Ces portraits reflètent le profil multiple de la jeunesse francophone de l’Alberta, très enthousiasmée par le projet.

Organisé par l’ACFA, le Sommet de la francophonie albertaine sur l’éducation postsecondaire en français en Alberta s’est tenu à Edmonton et par webdiffusion du 21 au 23 septembre 2017. La communauté franco-albertaine était invitée à se pencher sur l’avenir du Campus Saint-Jean et à examiner des pistes de solutions pour remédier aux défis auxquels fait face cet établissement, plus particulièrement ceux reliés au financement, à l’infrastructure et à la gouvernance.

Le 23 septembre dernier, la journée communautaire du Sommet sur l’éducation postsecondaire en français en Alberta a réuni près d’une centaine de membres de la communauté. Un panel d’invités et des discussions ont permis d’explorer des pistes de solutions pour l’avenir du Campus Saint-Jean. Plus précisément, la communauté s’est interrogée sur la possibilité que l’établissement devienne une université à part entière, telle l’Université de Saint-Boniface au Manitoba.

Natacha Bergeron, francophone de Grande-Prairie, a décidé que son parcours scolaire serait en français, et elle est maintenant étudiante au Campus Saint-Jean. À l’occasion du Sommet, Le Franco l’a rencontré pour une entrevue.

Suite à l’annonce d’une politique en matière de francophonie, de nombreuses voix ont salué l’engagement du gouvernement albertain et se réjouissent de cette avancée. Rémi Léger, professeur adjoint en sciences politiques à l’Université Simon Fraser à Vancouver, et ancien élève du Campus Saint-Jean à Edmonton, revient sur cette annonce historique.

Vendredi 2 juin, un accord a été conclu entre la Faculté Saint-Jean et la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa pour permettre aux étudiants d’obtenir leur diplôme en droit plus rapidement. L’objectif ultime est de promouvoir les professions juridiques auprès des jeunes afin de favoriser l’accès en français aux services de justice dans l’Ouest.

C'est au Grand Salon du Campus Saint-Jean que la Société historique francophone de l'Alberta (SHFA) a tenu son assemblée générale annuelle, le 7 décembre dernier. Si les membres de la Société devaient faire le point sur l'année qui se termine, ils souhaitaient surtout rendre un hommage à Claude Roberto. Retour sur les points importants de l'assemblée.

L’annonce émise d’Ottawa, le 29 novembre dernier afin de construire deux pipelines, a suscité l’enthousiasme auprès du gouvernement albertain. Ce dernier espère ainsi relancer enfin l’économie de la province. Une nouvelle saluée sans nul doute par bon nombre de compagnies pétrolières, basées à Calgary. Les retombées politiques pourraient être importantes, mais semblent encore incertaines.

C’est le 24 septembre 2016, à Edmonton, que s’est déroulé une autre édition des Jeux Franco+, organisés par la Fédération des aînés francophones de l’Alberta (FAFA). Une centaine de participants provenant de plusieurs régions de la province sont venus découvrir des activités en s’amusant et en créant des nouvelles amitiés.

Page 1 sur 2
Aller au haut