Vendredi 6 février, le chef du Parti libéral du Canada était l’invité du Canadian Club de Calgary, au Petroleum Club.

Vendredi 6 février, Justin Trudeau, chef du Parti libéral du Canada et fils aîné de l’ancien premier ministre Pierre Elliot Trudeau, était l’invité du Canadian Club de Calgary. Il y a donné un discours, dévoilant son programme énergétique.

Il peut sembler étrange, voire ironique, de voir Justin Trudeau s’exprimer au Petroleum Club de Calgary. Le chef du Parti libéral en rit lui-même. Pourtant, existe-t-il lieu plus stratégique pour parler de sa vision de l’énergie au Canada ? Justin Trudeau, dernièrement critiqué pour sa réserve à dévoiler son programme pour les prochaines élections fédérales, a enfin ouvert le bal.

Devant les membres du club, il a donné les grandes lignes de sa politique énergétique. S’il est élu premier ministre en octobre prochain, Justin Trudeau mettra en place, dès les premiers mois de son mandat, un plan de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le gouvernement imposera alors des cibles de réduction, mais fait important, les provinces et les territoires resteront autonomes dans leur façon d’atteindre ce but.

L’Association canadienne des volontaires unis dans l’action (CANAVUA) a reçu un financement de 108 000 dollars sur deux ans.
De quoi améliorer son service de navigateurs en santé, former des bénévoles et ouvrir un nouveau bureau à Calgary.


Mis en place en juillet 2011, le service de navigateurs en santé de CANAVUA permet à des francophones de se faire accompagner par des bénévoles interprètes à leurs rendez-vous médicaux.

« Les bénévoles qu’on utilise très souvent ne sont pas certifiés ou qualifiés, reconnait cependant Dicky Dikamba, le directeur général de CANAVUA. Or l’interprétation médicale nécessite des bases, c’est-à-dire une formation. » Une situation en passe d’être résolue puisque que l’association a reçu un financement de 108 000 dollars sur deux ans de la part de Santé Canada via la Société de santé en français, en tant que promoteur albertain du projet national Destination santé 2018.

Sur les huit bénévoles que compte actuellement  le service de navigateurs en santé, trois viennent de commencer une formation en ligne de terminologie médicale au Bow Valley College de Calgary. Les examens auront lieu au mois de mai. Un quatrième bénévole, le docteur Séraphin Twagirimana, possède déjà le bagage nécessaire.

Après plus de 20 ans de carrière dont une partie en Europe, l’entraîneur québécois Éric Bédard revient au Canada. Il s’installe plus précisément à Calgary où il va prendre le poste de directeur de courte piste à l’Ovale olympique de l’Université de Calgary.

 

Éric Bédard a commencé sa carrière comme patineur de vitesse professionnel sur courte piste au Québec. Couronné de quatre médailles olympiques, il a décidé de devenir entraîneur après avoir raccroché ses patins, et a roulé sa bosse en Europe, entre les équipes nationales d’Allemagne, d’Italie et de France.

Le troisième jeudi de novembre sonne chaque année le glas du Beaujolais Nouveau. Il était possible de célébrer cette tradition en beauté vendredi dernier à l’Alliance Française de Calgary.

 

Une quarantaine de personnes étaient réunies aux locaux de l’organisation afin de déguster le cru 2014 du Beaujolais Nouveau. Un beau succès pour l’Alliance puisque l’évènement affichait complet depuis plusieurs jours et que la tempête de neige n’a pas su décourager les participants de célébrer cette tradition française.

 

La salle de spectacle de la Cité des Rocheuses affichait pratiquement complet le samedi 15 novembre. De nombreux francophones avaient fait le déplacement, malgré un temps ensoleillé et radouci, pour rendre hommage aux soldats tombés lors de la guerre 1914-1918.

 

Des élèves de CM2, de 3e et de 1ère du Lycée Louis Pasteur ont ouvert le bal de cette journée commémorative. Au programme : poèmes, explications des symboliques liées au Jour du Souvenir, comme le coquelicot ou les deux minutes de silence, mais surtout une bouleversante lecture des lettres d’un soldat francophone et de sa famille restée en Alberta.

Maître Roy Klassen est depuis le 1er novembre le nouveau consul honoraire des Français de Calgary. Cet avocat Calgaréen né d’une mère francophone s’exprime sur ses nouvelles fonctions.

 

- Pour devenir consul honoraire, il faut en faire la demande. Comment s’est passée votre nomination ?

 

En 2010, la France a établi un consulat à Calgary sous la direction de M. Jean-Charles Bou, afin de voir si la demande était là. Malheureusement pour cause de restrictions budgétaires il a été ensuite pris la décision de fermer ce bureau. De toute manière, le consulat avait des capacités restreintes, il ne pouvait par exemple pas prendre de demande de passeports.

 


Save Our Park tente un dernier recours contre le projet d’école francophone à Scenic Acres. L’association de résidents du quartier a saisi le Conseil scolaire FrancoSud en justice pour cession de titre de propriété illégale.

La bataille de Scenic Acres continue. Depuis le début de l’année, l’association de quartier Save Our Park demande à ce que le Conseil scolaire FrancoSud revienne sur sa décision d’implanter une nouvelle école francophone sur le parc de Scenic Acres. En septembre, le conseil scolaire avait décidé de faire une rencontre portes ouvertes afin de démontrer que ce projet ne dénaturerait pas le parc, et que c’était le meilleur emplacement possible pour la nouvelle école.

Save Our Park a cependant décidé de ne pas en rester là et tente une dernière action. L’association a ainsi soulevé un problème juridique dans ce projet : le conseil scolaire des écoles publiques de Calgary aurait enfreint une loi, la Municipal Government Act, en cédant le terrain de Scenic Acres au Conseil scolaire FrancoSud. En effet, lorsqu’une propriété appartenant à un conseil scolaire n’est plus utilisée, elle doit théoriquement revenir à la ville de Calgary.

Le 30 novembre, l’équipe de football canadien de Calgary, les Stampeders, ont remporté pour la septième fois de leur Histoire la coupe Grey. Deux jours plus tard, les joueurs célébraient cette victoire avec leurs supporters devant l’hôtel de ville de Calgary.

 

C’est à 11h30 ce mardi que le rendez-vous avait été fixé. Des centaines de Calgaréens vêtus des maillots rouges des Stamps ont fait le déplacement, prenant sur leur pause déjeuner pour voir les nouveaux champions de la coupe Grey en chair et en os. Le disc-jockey DJ Nitro et la mascotte Ralph the Dog ont fait patienter les supporters quelques minutes en les faisant chanter et danser dans une ambiance joyeuse et communicative.

 

Des vidéos de présentation des joueurs et un résumé de la finale de dimanche ont été diffusés devant un parterre au comble du bonheur. Les supporters calgaréens ont ensuite entonné l’hymne canadien, puis les Stampeders ont enfin fait leur apparition. Les gagnants de cette 102e édition de la coupe Grey n’ont pas résisté à l’envie de prendre leurs fans en photo, et de leur offrir quelques mini-ballons à l’effigie de leur équipe.

La Fédération des parents francophones de l’Alberta (FPFA) ouvrait vendredi 21 novembre son 27e colloque annuel et pour la deuxième année en retransmission simultanée à Calgary et Edmonton. Le thème de cette édition était « Le français, un cadeau pour la vie », ou comment s’impliquer pour transmettre notre langue à nos enfants.

Des parents francophones étaient réunis le 21 novembre au soir à la Cité des Rocheuses de Calgary et au Campus Saint-Jean d’Edmonton pour assister à l’ouverture de ce colloque. Glen Taylor, père anglophone de deux enfants bilingues et auteur des tout premiers ouvrages canadiens sur l’éducation en français pour les couples exogames, a ouvert le bal en donnant une conférence sur le thème phare de cette édition 2014, « Le français, un cadeau pour la vie ».

Avis aux amateurs de jazz, de classique et aux nostalgiques des artistes de Saint-Germain-des-Prés. Le J’aime Paris Festival vous plonge dans la capitale française en revisitant de grands classiques lors de six concerts uniques.

 

J’aime Paris Festival, c’est avant tout une performance, réalisée par l’orchestre philarmonique de Calgary et dirigée par le chef Roberto Minczuk, rendant hommage à « la crème de la crème de la musique parisienne ». Pendant cinq soirées, replongez-vous dans les classiques de Maurice Ravel, Claude Debussy ou encore Edith Piaf et imaginez-vous, l’espace d’un instant, au bord de la Seine un verre de rouge à la main.

 

Page 10 sur 12
Aller au haut