Imprimer cette page

Forum Génération’ELLES à Edmonton

Une cinquantaine de participantes se sont rassemblées au Edmonton Hotel and Convention Centre, du 16 au 18 novembre dernier pour se joindre au 3e forum organisé par la Coalition des femmes de l’Alberta, le forum Génération’ELLES.

Le forum, qui culminait avec le Gala des Muses, permettait aux femmes d’assister à des conférences données par des femmes inspirantes, de suivre divers ateliers formateurs, comme le maintien d’une bonne santé ou comment gérer un budget, mais surtout, de se rassembler.


La coordonnatrice de l’évènement,  Audrey LaBrie, assure que les ateliers correspondent aux enjeux qui affectent et touchent les femmes. « Nous avons voulu outiller les femmes », met-elle de l’avant.

L’enseignante au programme d’immersion à Athabasca, Danielle Wiart, a fait le voyage pour assister aux ateliers de leadership, offerts par Francophonie jeunesse de l’Alberta, ainsi que, Totem, un atelier artistique donné par l’artiste visuelle franco-albertaine, Doris Charest. « Les ateliers ont été bien ciblés. Pour ma part, je m’intéresse beaucoup à la créativité, c’est quelque chose que j’exploite avec mes jeunes en classe aussi », évoque la professeure.

Nouveau souffle
Pour marquer le 10e anniversaire de la coalition entend se repositionner en tant qu’organisme porte-parole des femmes francophones en Alberta. Une activité table ronde, visait justement à recueillir les commentaires des membres et des participantes concernant les attentes qu’elles entretiennent envers l’organisme.

La présidente a aussi créé une nouvelle catégorie de membre au sein de la coalition afin d’inclure les hommes. « Il faut briser le mythe de la féministe contre les hommes. Qui de mieux pour nous appuyer que les hommes de nos vies », fait-elle remarquer.

Ce forum marquait un tournant pour l’organisme.

Intergénérationnel
Alors que les deux éditions précédentes s’adressaient, en théorie, aux jeunes femmes, la ?coalition a décidé de rajuster le tir et envoyer l’invitation à toutes les personnes intéressées en province.

Même les hommes étaient bienvenus de participer à quelques activités, comme le Gala et la conférence de clôture.

La coordonnatrice assure que le mélange de générations enrichit les échanges. « Cela crée une mosaïque de perspective. Les jeunes femmes contribuent avec leur énergie et leurs nouvelles idées et les moins jeunes apportent leur sagesse » met de l’avant Mme LaBrie.

« C’est notre objectif », rappelle Mme Sallustio-Jarvis, qui désirait créer une occasion qui permettrait aux femmes francophones de se rassembler et d’échanger.

Bien que le forum survienne en même temps que le Colloque annuel de la Fédération des parents francophones de l’Alberta, la présidente affirme qu’il est difficile de trouver une date où aucun autre évènement au sein de la francophonie n’a lieu.

Elle aimerait toutefois faire coïncider le forum avec l’assemblée générale de l’organisme. Un miniforum aura lieu au mois d’avril 2013 pour mettre en place la formule et Génération’ELLES 2014 se tiendra dorénavant au printemps. Mme Sallustio-Jarvis évalue également la possibilité de tenir le forum dans différents endroits en province.

Finalement
Après son premier contact avec la coalition, Danielle Wiart compte bien devenir membre de l’organisme francophone. Voilà déjà quelque temps que cette dernière cherche une façon de redonner à la communauté francophone après s’être impliquée au sein de Francophonie jeunesse de l’Alberta alors qu’elle était plus jeune. « Le mot qui me vient en tête est : finalement, une activité pour les femmes, en français », partage-t-elle.

Celle qui travaille en milieu majoritairement anglophone se réjouit d’avoir trouvé une occasion de maintenir sa langue et d’affirmer son identité féminine.

« Il est important pour moi de me rassembler avec d’autres femmes. Nous sommes une voix silencieuse et il ne faut pas avoir peur de s’allier, de nous unir », soutient Mme Wiart.

La présidente croit toutefois avoir relevé le défi. « Nous savons que les regards sont tournés vers nous et les attentes élevées. C’est un évènement crucial et sa réussite est un indicateur de notre potentiel. ?Nous espérons que cela deviendra un évènement attendu », conclut Gioia Sallustio-Jarvis, qui affirme préparer le terrain pour l’avenir de la coalition.

Le Franco vous offrira une couverture détaillée du Gala dans son édition de la semaine prochaine.
 

Évaluer cet élément
(0 Votes)