La 37e édition du Heritage Fest, qui se déroulera sous le thème « Come Celebrate » du 4 au 6 aout prochain au Hawrelak Park aura un cachet particulier pour  la francophonie albertaine. Le jeune Canado-Thaïlandais, Namo Rousseau, sera le prince de l’évènement.

Âgé de 13 ans, le jeune homme, qui a fréquenté l’éco-le francophone Notre-Dame avant de faire le saut pour sa 7e année à l’école catholique St. Rose l’an dernier, se dit fébrile. « Je suis très excité et fier d’avoir été choisi comme prince, mais nerveux en même temps parce je vais devoir parler devant beaucoup de gens », témoigne le jeune prince qui n’a rencontré sa princesse, Lwam Haile représentant l’Érythrée, que récemment, lors de la séance photo.
 


Même si Namo Rousseau est un habitué du Heritage Festival, le jeune homme avoue qu’il n’était pas au courant qu’il y avait un prince et une princesse au festival. C’est son père qui a fait les démarches afin qu’il obtienne le titre.

« J’aime le Heritage Festival. Il y a beaucoup de nourriture et j’aime voir les différentes cultures qui sont présentes. Ce qui est bien pour moi, c’est que le pavillon de la Thaïlande et de la France sont l’un à côté de l’autre », précise Namo Rousseau.

Ce dernier portera un habit traditionnel de la Thaïlande, que sa mère a fait venir pour l’occasion. Depuis presque quatre ans, le jeune Canadien aux origines thaïlandaise et francophone aide aux cuisines, à l’artisanat et à la vente de jus et dessert au pavillon de la Thaïlande lors du festival. Cette année, il s’attend à faire le tour des kiosques et se faire prendre en photo avec les festivaliers.

Cette année, plus de 85 cultures, réparties sur les 62 pavillons, seront représentées. Notons que le festival accueillera pour la première fois l’Égypte alors que le Cambodge et le Ghana effectuent un retour après cinq années d’absence. En plus de leurs kiosques respectifs, les représentants des communautés culturelles donneront des concerts et des démonstrations de danse traditionnelle.   

La tente de l’aéroport international d’Edmonton a prévu des activités gratuites pour les petits: peinture, artisanat ethnique, jeux, peinture faciale et tout ceci, sous le thème de la plage. Les enfants pourront créer leur propre chandail avec de la peinture à tissus et participer à peindre la murale géante.

Tout ce dont les participants doivent apporter pour accéder au site, ce sont des denrées non périssables. Les spectacles, les activités pour les enfants et la visite des kiosques sont gratuits. 

Quelques statistiques
Cette année, l’organisation s’est fixé l’objectif de battre son record de participation de 2006, où 380 000 visiteurs s’y étaient rendus. L’an passé, Heritage Festival avait amassé 50 000 kilogrammes de nourriture et 50 000 $ pour sa banque alimentaire.

Vert gazon
Le festival est aussi vert que possible. La nourriture sera servie dans des contenants biodégradables. En tout, 180 poubelles et bacs de recyclage seront disposés de part et d’autre sur le site.

Pour une deuxième année consécutive, le prix du citoyen de l’année sera remis à la personne qui aura contribué à sensibiliser ses semblables à l’importance de la diversité culturelle au Canada.

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut