Une Saint-Valentin différente

Oui, il y avait la très belle musique du guitariste Marc Beaudin. Oui, il y avait les cœurs en chocolat, le vin et la nourriture. Oui, la décoration rouge, rose et blanche était aussi au rendez-vous, le mercredi 14 février dernier, au Centre de santé Saint-Thomas (CSST). Mais c’est de l’amour au sens plus large dont traitait cette soirée.

Marc Beaudin Guitariste

En effet, la célébration de la Saint-Valentin organisée par La Fondation franco-albertaine et s’adressant aux résidents autonomes du CSST a permis aux participants de réfléchir sur l’amour qui va bien au-delà de la relation de couple, comme cela est souvent commercialisé lors de cette fête.

Puisque les enfants des résidents du CSST avaient également été invités, c’est de l’amour pour nos parents, pour nos enfants et pour les membres de la communauté en général dont les participants ont surtout discuté lors de la soirée. La Fondation leur a aussi demandé de réfléchir aux aspects de la francophonie albertaine qu’ils aiment le plus et à la façon dont ils pourraient poser un geste d’amour envers leur francophonie.

Puis, Cécile Amyotte et Pearl Goudreau ont, pour leur part, livré un témoignage sur la création du fonds en mémoire de leurs parents, Marie-Rose et Laurent Goudreau. Pour leur famille, la création d’un fonds de dotation avec La Fondation est une façon de garder vivant le souvenir de leurs parents, tout en appuyant annuellement trois éléments qui étaient importants pour eux, soit la francophonie, la région de Beaumont et l’éducation.

L’amour peut ainsi prendre bien des formes.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut