Accès Emploi a organisé pour la 10e année consécutive son salon de l’emploi à la Cité francophone d’Edmonton, le mercredi 8 novembre. Pas moins de 400 personnes se sont déplacées pour parler aux recruteurs. La demande pour des chercheurs d’emplois bilingues reste toujours aussi forte. Un bon moment pour les employeurs comme pour les chercheurs d’emploi d’établir un premier contact.

« La file était constante, c’était au bénéfice aussi bien des employeurs que des chercheurs d’emploi, car ça donnait la possibilité de discuter », relate la directrice d’Accès Emploi, Nathalie Beauregard. Selon elle, l’objectif principal de la foire à l’emploi consiste à donner l’opportunité à la clientèle d’accéder à plusieurs employeurs en même temps. L’autre point important abordé lors de cet évènement consiste à bien préparer les candidats afin d’aborder un employeur potentiel. Être capable de se vendre et avoir les bons arguments, c’est aussi important face à un recruteur.

 

IMG 20171108 130441Le marché du travail

Cette année, les secteurs de l’hôtellerie avec l’Hôtel Hyatt, les soins en santé, l’éducation en français avec le Conseil scolaire Centre-Nord, cherchent de nouvelles recrues. Certains secteurs sont en recherche active de personnel bilingue. Par exemple, Air Canada souhaite combler près de 1 200 postes d’agents de bord bilingues. Ce type d’emploi requiert une formation de sept semaines, mais aussi une grande flexibilité, voire une certaine mobilité. « Il faut aller là où Air Canada aura de la disponibilité », précise la directrice d’Accès Emploi.

 

Si ce critère est propre à la compagnie aérienne, il ne l’est pas forcément pour tous les participants à la foire. « L’économie est en train de reprendre vraiment graduellement. Le taux de chômage diminue à chaque quart de période. Un domaine qui va prendre de l’expansion, ce sont tous les soins aux personnes âgées », constate la directrice. Les baby-boomers vieillissent de plus en plus. Un défi auquel la province devra faire face en matière de personnel soignant et aidant dans les prochaines années tant en anglais qu’en français.

 

Si la langue de Molière demeure un atout pour ces institutions qui embauchent, ce salon n’est pas réservé exclusivement aux francophones. S’adressant aussi aux anglophones, la foire à l’emploi permet aussi d’apporter une belle visibilité à la communauté.

 

Prochain rendez-vous en avril 2018.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut