Imprimer cette page

Femmes et transdisciplinarité; plusieurs pistes à explorer !

C’est sous les thèmes de l’identité, de la mobilité et de la diversité que s’est entamée ce mercredi 4 octobre,  la première rencontre annuelle de la série Conférence et dialogue au service de l’intérêt public. Le thème Femmes et transdisciplinarité a donc été présenté à une cinquantaine de participants par les professeures, Dr. Srilata Ravi, Dr. Cindy Gaudet et Ms. Habone Osman-Hachi.

Quelle est la situation des femmes en situation minoritaire à notre époque? Comment valoriser son rôle dans notre société? Des questions complexes qui méritent d’être évaluées sous divers angles vous répondront les membres du panel professoral présents à la conférence. En conséquence, le bureau de la recherche du campus Saint-Jean a organisé cette rencontre entre trois professeurs aux travaux diverses pour dresser le portrait de la situation actuelle; Dr. Srilata Ravi, professeure de littérature francophone, Dr. Cindy Gaudet, professeure adjointe en études autochtones et Ms. Habone Osman-Hachi, enseignante à l’école Michaëlle-Jean. «Quand on travaille sur des questions qui concernent les femmes, on expose d’abord la complexité de la situation. En creusant un sujet aussi vaste, on découvre toujours d’autres problématiques qui doivent elles aussi être évaluées”, estime pour sa part Dr. Ravi.

 


20171004 174106Qu’est-ce que la transdisciplinarité?

«Un travail transdisciplinaire c’est un travail qui est en processus continuel, dans ce cas -ci, un dialogue entre femmes qui est en constante évolution», mentionne Dr. Ravi. Littéraire de formation dont les travaux portent également sur les contacts entre cultures dans les contextes engendrés par l’immigration, Dr. Srilata Ravi prône une approche transdisciplinaire lorsqu’il s’agit de questions d’ordre féministes. Celle-ci s’est donc réunie avec ses collègues enseignants de langue française pour divulguer leur recherche en cours et ainsi sensibiliser les participantes aux différentes réalités existantes de la femme d’aujourd’hui.

 

Un dialogue ouvert à tous

Suite aux conférences de Dr. Ravi  et de Ms. Osmane-Hachi sur le sort des femmes migrantes et de Dr. Gaudet sur la transmission du savoir chez les femmes autochtones, les participants (es) ont pu s’exprimer sur ces différentes thématiques. « Cet effort de sensibilisation passe par le dialogue » mentionne l’académicienne. « Ce dialogue entre femmes autochtones et femmes migrantes est d’autant plus important en raison des problématiques et des enjeux que ces femmes partagent ensemble», ajoute-t-elle.

 

La série Conférence et dialogue au service de l’intérêt public se poursuivra d’ici janvier 2018. Les personnes intéressées à y participer peuvent s’informer auprès du bureau de recherche du Campus Saint-Jean.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)