Imprimer cette page

À Votre Santé ! Lancement d’un projet pilote par l’AJFAS

L’Alliance Jeunesse Famille de l’Alberta Society (l’AJFAS) a fait une présentation, le 17 mai au Campus Saint-Jean de son nouveau programme : À Votre Santé ! Ce programme permettra de dresser dans un premier temps un portrait des défis auxquels sont confrontées habituellement les femmes immigrantes francophones, en Alberta. Luketa M’Pindou, directeur général de l’AJFAS nous en dit un peu plus.

Photo Lancement A Votre Sante

Environ une vingtaine de personnes se seront déplacées pour écouter dans le détail ce projet, portant sur la condition féminine. Selon le directeur, Luketa M’Pindou cette idée est survenue à la suite d’un constat. « Nous avons au sein de l’AJFAS, beaucoup d’immigrantes francophones qui travaillent surtout dans des centres anglophones, avec la restructuration du Centre de santé Saint-Thomas, elles se retrouvent aujourd’hui dans ces organismes  »,  explique le directeur. C’est suite à l’appel du Ministère de la Condition féminine de l’Alberta que l’AJFAS a saisi la balle au bond, afin d’explorer l’étendue de cette situation. Le but de cet appel d’offres : mettre l’accent sur leur bien-être. D’après le directeur, ce projet consiste à informer, sensibiliser, encadrer et retenir ces femmes au sein de la communauté.

 

Les défis rencontrés :  

L’arrivée dans un nouveau pays est souvent synonyme de nouveau départ. Cependant, les immigrantes francophones connaissent des situations précaires, qu’elles n’auraient su anticiper auparavant. Le manque de connaissances concernant la législation en droit du travail, ou bien encore la barrière de la langue peuvent les rattraper et vite fragiliser leur insertion. « C’est en quelque sorte une exploitation masquée, les conditions de travail ne sont pas dignes, si elles ne sont pas dans une entreprise syndiquée, elles ne peuvent pas revendiquer leurs heures supplémentaires, ni les problèmes de discrimination », déclare le directeur de l’AJFAS.  Bien souvent, l’épuisement physique les guette, ce qui nuit aussi, à leur bien-être mental.

 

Les partenaires :

Le Multicultural Health Brokers Co op ltée, le Centre Collégial de l’Alberta et Alberta Workers’ Health Centre sont en ce moment partenaires de ce projet. Selon M. M’Pindou, la Coalition des femmes a aussi apporté sa contribution par la rédaction d’une lettre de soutien. Le Campus Saint-Jean par l’entremise du centre collégial a proposé quant à lui, un nouveau programme qui devrait être mis en place à l’intention des étudiants, souhaitant travailler dans le domaine de la santé.

 

À présent, l’AJFAS cherche à réaliser un recensement qui se déroulera à partir du mois de juin, et ce, jusqu’au mois d’août. Il sera composé d’une cinquantaine de femmes. Les témoignages recueillis permettront de faire les recommandations auprès du ministère.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)