« Les petites histoires » des Franco-Ouest enfin révélées

C’est officiel ! Le 25 février, Mme Marie Beaupré a remis à un représentant du parlement lors d’une conférence organisée par la Société Généalogique du Nord-Ouest (SGNO), l’intégralité de son ouvrage : le Dictionnaire généalogique Franco-Ouest. L’ampleur de son travail a été reconnue par l’ensemble de ses pairs. Près de 35 personnes ont répondu présentes à l’évènement. Des représentants du gouvernement sont venus tout spécialement à la Cité Francophone rendre également hommage au travail de Mme Beaupré.

IMG 0554

 Cela aura pris 25 ans et une discipline de fer à Mme Marie Beaupré pour rassembler ce qu’elle aime appeler « les petites histoires ». Cette gardienne de l’histoire des francophones de l’ouest est non seulement l’une des fondatrices de la SGNO, mais également celle de la Société historique et généalogique de Smoky River.

La généalogie et l’histoire sont ses passions depuis toujours. Comme la ville de Rome, son dictionnaire généalogique ne s’est pas fait en un jour. Elle s’est d’abord consacrée à la généalogie de sa famille, les Cimon, ainsi qu’à la famille de son conjoint Gilbert. Ce premier travail a donc été compilé en deux tomes, un pour chaque famille. Retracer ainsi l’histoire des siens a permis à Mme Beaupré de mettre le pied à l’étrier, et c’est ainsi qu’elle s’est donnée le défi de compiler les familles francophones de l’Ouest canadien et du Grand Nord. À l’aune du 150e anniversaire de la Confédération canadienne, l’ouvrage de Mme Beaupré donne toute la mesure du chemin parcouru par les Canadiens d’expression française.

Un travail d’intérêt public  

Lors de la conférence, une représentante du bureau de M. Boissonnault, Natalie Gahimbare, était présente afin de recevoir le travail de Marie Beaupré et le confier au député à Ottawa. C’est lui qui aura la responsabilité de gérer l’avenir du dictionnaire. Natalie Gahimbare a également remis un certificat de remerciement de la part du gouvernement pour ce don au peuple canadien à l’occasion du 150e de la Confédération.  

Auparavant, la conférence avait débuté par une vidéo, mettant en scène le député d’Edmonton-Centre, M. Randy Boissonnault, discutant avec Mme Beaupré de son dictionnaire. « Une généalogie n’est jamais complète. Il y aura toujours des ajouts », précise cette dernière dans la vidéo.  

Le dictionnaire compte près de 40 000 pages, réparti en 4 000 entrées. Il est illustré de milliers de photos et regroupe pas moins de 2 500 patronymes.

Paul Pelchat, président de la SGNO, a offert également une carte de membre à vie à Marie Beaupré en reconnaissance de son dévouement indéfectible à la Société depuis ses débuts. De son côté, la conférencière a encouragé son auditoire à apporter aussi leur propre pierre à l’édifice, en écrivant et en partageant leurs histoires de famille en français et en anglais. Ces écrits, une fois envoyés à Mme Beaupré pourront être ajoutés à son blog : ouicbeau.blogspot.ca.  

Après la conférence, des amis et des connaissances de longue date ont pu se remémorer « le bon vieux temps » avec la conférencière et partager ainsi des  « petites histoires de familles ».  

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Édition de la semaine

Pour vous abonner à la version électronique, veuillez cliquer ici.

Abonnez-vous à la version papier ici.

L'annuaire francophone 2017

Aller au haut