Imprimer cette page

Radio communautaire: première étape accomplie !

Ça y est ! Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a accordé une licence à la Radio communautaire du grand Edmonton. Une bonne nouvelle en ce début de 2017 pour le rayonnement des médias francophones en milieu minoritaire. Cette licence est une première étape. Cependant, le processus n’est pas encore terminé.

IMG 8429

 « On a la licence du CRTC, mais il faut que l’on satisfasse les exigences techniques du ministère de l’Industrie afin d’obtenir notre certificat de radiodiffusion », lance Alain Bertrand, vice-président de la Radio communautaire du grand Edmonton.

Si le CRTC offre des opportunités, il faudra selon le vice-président répondre aussi aux exigences d’Industrie Canada. Des exigences d’ordre technique qui consisteront tout d’abord à négocier un contrat avec l’entreprise Telus, permettant ainsi l’accès à l’utilisation de la tour située à Bonnie Doon. « Maintenant qu’on a reçu la licence du CRTC, cela nous ouvre des portes avec Patrimoine canadien, et avec l’Association des radios communautaires de l’Ouest et des Territoires  (l’ARCOT) », tient à souligner M. Bertrand.

Pour le moment, la Radio communautaire ne possède ni local, ni matériel. L’accord du CRTC facilitera donc la recherche de financement pour le contrat avec Telus, mais aussi pour l’achat de matériel radio. Le coût pour les logiciels devrait s’inscrire entre 80 000 et 120 000 $.

La programmation

Lors de la soumission au mois d’octobre 2016 devant le CRTC, un total de 126 heures par semaine a donc été proposé. Dans le cadre de ces heures, 92,5 seront consacrées à de la programmation locale, dont 46 de programmation orale. Cette dernière verra l’implication des organismes francophones, comme la Fédération des aînés ou bien encore la Coalition des femmes, s’investir et participer sur des sujets qui touchent la communauté. Enfin, 2% seront consacrées à des artistes, notamment franco-albertains.

« Les radios communautaires doivent reprendre le rôle que Radio Canada remplissait dans le passé », a tenu à souligner Ronald Tremblay, journaliste et réalisateur d’émissions de radio. C’est avec l’aide d’Alta TV et de René-Vincent Tschibula que certains partenariats ont déjà commencé. Afin de mettre le pied à l’étrier à tout le monde, l’émission  « La chanson se lève à l’Ouest » a d’ores et déjà commencé. Alors, bonne écoute !

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)