Imprimer cette page

Un soutien aux personnes aidantes

Pour commencer l'année 2017 en beauté, la Coalition des femmes de l'Alberta lance un projet en soutien aux personnes aidantes, qui sont en majorité des femmes (80 %). Le projet, réparti en plusieurs volets, touchera cinq régions de l'Alberta, sur une période de deux ans et demie.

« On définit une personne aidante comme étant une personne qui aide, 24 heures sur 24, une personne âgée ou quelqu'un qui a un problème de santé exigeant de l'aide à longueur de journée », explique Hélène Guillemette, directrice de la Coalition des femmes de l'Alberta. Si l'on ajoute à l'équation un travail et des enfants, le rôle d'une personne aidante peut devenir tantôt stressant, tantôt épuisant.

C'est pourquoi, dans les débuts de l'année prochaine, s'amorcera le projet « Bras dessus, bras dessous : personnes aidantes francophones de l’Alberta outillées et en santé ». Il interviendra auprès des cinq mêmes régions que l'ACFA a identifiées : Edmonton, Calgary, le Sud, le Nord-Est et le Nord-Ouest. Un lieu commun sera donc mis en place dans chacune des municipalités sélectionnées.

Le conseil d’administration de la Coalition des femmes a déjà entamé le processus. Ayant déjà reçu des fonds, il crée actuellement une campagne de sensibilisation provinciale. Cette initiative constituera donc le premier volet du projet. Il va s'ensuivre la formation de différentes personnes à travers les régions. Ceux-ci deviendront en mesure d'appuyer les personnes aidantes dans les défis qu'elles rencontrent. Le troisième volet sera la mise en place de groupes de soutien. La Coalition créera un modèle de groupe, qu'elle aidera par la suite à établir dans les régions, pour que les personnes aidantes puissent se réunir entre elles. Pour le quatrième volet, un répertoire provincial sera mis sur pied, permettant d'identifier tous les services de répit disponibles pour les personnes aidantes. Le dernier volet se fera en collaboration avec une entreprise d'Edmonton qui offre des services de soutien de ce genre. « On s'est aperçu qu'ils ont plusieurs employés qui parlent français. Donc nous allons travailler avec eux pour offrir un service de référence », souligne Mme Guillemette. Cette entreprise-là est d'ailleurs en expansion et va prochainement développer des centres ailleurs qu'à Edmonton.

Ce projet va aider à la prévention de l'épuisement chez les personnes aidantes, comme le mentionne Mme Guillemette. Elle précise que bien souvent, ces personnes ne s'identifient pas comme telles; elles font le travail d'une personne aidante sans se rendre compte qu'il s'agit d'un travail en soi.

Il est important de constater, selon la principale intéressée, que ces personnes-là ont aussi besoin de soutien, d'un réseau pour les aider. Là demeure l'intérêt du projet « Bras dessus, bras dessous ».

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)