Imprimer cette page

Une collecte de fonds en appui à Haïti

Après les tragiques événements qui sont survenus à Haïti en 2010, puis tout récemment en 2016, nul doute que les citoyens du pays sont dans le besoin. L'Organisation haïtienne d'Edmonton a organisé, à cet effet, une collecte de fonds le 5 décembre dernier. Pas moins de 170 personnes ont montré leur support en se rendant à l'activité spéciale, dans une église adventiste à Saint-Albert.

Autour d'un repas convivial, les membres de l'organisation a pu récolter les dons de la communauté. À l'aide des fonds, les membres désirent envoyer des matériaux de construction pour les familles qui n'ont pas de toits pour s'abriter. « En ce moment, il continue de pleuvoir là-bas, et les Haïtiens n'ont pas les matériaux nécessaires à la construction d'un abri, ni l'argent pour se les procurer », mentionne Yngreed Février, vice-présidente de l'organisation. Le conseil a donc déterminé qu'il s'agissait de la priorité pour le moment, sachant que d'autres besoins demeurent tout de même présents.

Scene-desolation-jeremie-sud-haitiSi l'événement avait pour but d'amasser les dons, la question à savoir comment ces derniers vont être distribués a aussi fait surface. « Nous avons décidé d'entrer en contact directement avec des leaders sur place à Haïti pour pouvoir leur faire parvenir les dons et les matériaux de construction que nous aurons récoltés », certifie-t-elle. En effet, les fonds ne seront pas dirigés vers La Croix rouge ni aucune autre organisation, ils seront plutôt dirigés directement vers les familles. Le conseil a choisi quatre secteurs à Jérémie. « Malheureusement, nous ne pouvons pas pouvoir couvrir tous les secteurs touchés », se désole-t-elle. La vice-présidente affirme que quelques membres de l'organisation se rendront sur place en décembre pour apporter leur aide.

La communauté haïtienne d'Edmonton possède des ressources et elle n'a aucune intention de ne pas les utiliser. « Il y a des gens très généreux parmi nos membres, et aussi parmi la communauté albertaine », soulève-t-elle. Les membres de l'organisation peuvent donc bénéficier de ces ressources-là pour apporter un soutien à ce pays qui a déjà été le leur. Ils ont d'ailleurs tous été touchés d'une façon ou d'une autre par les deux dernières catastrophes naturelles (le tremblement de terre à Port-au-Prince en 2010 et l'ouragan Matthiew à Jérémie en 2016). « Personnellement, j'ai de la famille dans ces deux secteurs. Et la plupart des Haïtiens d'ici connaissent des personnes ou ont des proches qui vivent là-bas », confie Mme Février.

La première collecte de fonds de l'organisation a finalement été un succès. La communauté est aussi invitée à faire des dons (produits hygiéniques, vêtements, etc.) qui parviendront eux aussi, au mois de décembre, aux familles dans le besoin.

 

Crédit photo : Unicef

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Éléments similaires (par tag)