Le 150e anniversaire du Canada approche à grands pas. Cette année, l’ACFA d’Edmonton a décidé d’innover. Certaines innovations ont déjà commencé et ce n’est pas terminé !

256px-Fort Edmonton CabinLe Festival Edmonton Chante se tient habituellement vers la fin septembre. Cette année, la manifestation s’est vue décaler au 31 août en raison des dates des bailleurs de fonds. Ce changement a ainsi permis de réaliser un partenariat unique avec le Fringe Festival et la Cité francophone.  Une nouveauté qui continuera sur sa lancé, puisque le 24 juin 2017 il se verra déplacé au Churchill Square. Toujours dans la thématique du 150e, un artiste par province et par territoire sera présent pour l’évènement. Tout le Canada sera donc représenté dans cette prochaine programmation, sauf pour le Nunavut qui n’est pas pour le moment représenté.

14007780073 a052820c42 oLe Carnaval des Sucres à Fort Edmonton Park

À l’occasion du 150e anniversaire, le Fort Edmonton Park s’associera avec l’ACFA d’Edmonton, pour célébrer la prochaine édition du Carnaval des Sucres. Un personnel bilingue permettra d’accueillir les personnes, le 11 mars 2017, afin de relater l’histoire des premiers arrivants francophones. « Ce sont nos racines, c’est l’époque, c’est notre Francophonie. Qui a vu arriver les premiers francophones ? C’est certainement le Fort Edmonton », déclare Magalie Bergeron, directrice de l’ACFA d’Edmonton. Un plongeon dans l’histoire entre 1846 et 1920 permettra au public de connaître des figures francophones de la communauté. Daniel Gervais et Roger Dallaire ont déjà répondu présents pour faire danser les gens. Parmi les activités, on pourra compter sur des promenades en carriole à cheval, ainsi que de la randonnée en raquette. « Souligner la contribution de certains francophones et de leurs familles, à travers le temps, c’est aussi important », souligne Christina Martinez, l’une des gestionnaires de Fort Edmonton Park depuis trois ans. Un projet avec le parc Northlands et le centre de la nature est aussi en négociation. L’ACFA d’Edmonton est encore dans l’attente d’une confirmation pour un projet de sensibilisation auprès des jeunes : celui du danger d’extinction que connaissent les abeilles.  

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut