Imprimer cette page

Journée interculturelle des Syriens

Environ une centaine de personnes ont répondu à l’invitation, lancée par le Centre d’Accueil et d’établissement (CAE), le 24 septembre. De nombreuses spécialités culinaires syriennes ont fait le bonheur de petits et grands. Une exposition, un buffet, puis une projection ont permis aux personnes de la communauté d’aller à la rencontre des familles syriennes. Cet échange interculturel portait décidément bien son nom.

IMG 3067Falafels, baklavas, musique orientale, l’ambiance était vraiment chaleureuse et colorée lors de cette journée en l’honneur des familles syriennes. « Nous pensons que, pour plus de cohésion communautaire, il faut cultiver le rapprochement entre les différentes cultures », souligne Beda Kaji-Ngulu, coordinateur de services au sein du CAE. Les valeurs culturelles des uns et des autres se sont retrouvées au cœur de cette journée. D’ailleurs, pour mieux se connaître, une projection socio-culturelle sur l’histoire, la géographie et la politique du pays a été projetée.  Le député d’Edmonton–centre, Randy Boissonnault, a aussi donné une allocution afin de souhaiter la bienvenue aux familles. Il a rappelé que le Canada est une terre d’immigration et que nous venons tous de quelque part. Marlin Schmidt, député d’Edmonton-Gold Bar, a aussi assisté à l’évènement.

IMG 3058M. Fouad Anouf, représentant de la communauté syrienne, a commenté pour sa part la projection.  « On est là pour présenter la face positive de la Syrie, parce que la plupart des gens connaissent la Syrie selon les médias, la Syrie de guerre. Ici, on présente la Syrie de la culture, celle de la civilisation », souligne M. Anouf.

Selon le représentant de la communauté, les Syriens sont des personnes chaleureuses et riches culturellement qui s’adapteront vite à Edmonton.

Pour les familles syriennes, cet évènement a aussi été l’occasion de se présenter aux membres de la communauté. Tisser des liens demeure tout l’intérêt de cette rencontre.

Le 12 octobre, une entrevue avec des employés d’Edmonton sera organisée pour leur parler du marché du travail. Le souhait de M. Anouf est de créer un centre communautaire de la culture syrienne et de faire connaître sa culture en Amérique du Nord, vieille de plus 50 siècles.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)