Les élèves de l’école francophone de Sherwood Park pourront bientôt découvrir leur nouveau bâtiment. Si la rentrée dans les nouveaux locaux a été différée, les élèves n’ont jamais été aussi prêts d’avoir enfin leur propre école.

back-to-school-953250 960 720Il y a près d’un an l’école de Sherwood Park déménageait à la Cité francophone. Aujourd’hui, c’est un nouvel établissement avec un nouveau nom que les élèves s'apprêtent à fouler : l’école Claudette-et-Denis Tardif. « L’école est vraiment presque prête, comme n’importe quel projet de construction, il y a toujours de la finition à faire et les dernières inspections », explique le directeur de l’école Michel Lapointe.

Cette année la rentrée officielle aura lieu le 6 septembre. Selon les approximations de M. Lapointe, d’ici deux à trois semaines, les travaux devraient être entièrement achevés. En attendant, l’école voisine, New Horizons, viendra aider les élèves pour la rentrée en leur permettant d’utiliser cinq salles de classe. « On va commencer à déménager les tables et les chaises dans cette partie-là, juste le minimum dont on a besoin pour septembre», explique le directeur. De son côté, l’école de New Horizons soutient de son mieux cette transition en mettant à l’aise ses visiteurs temporaires. « Hier j’ai reçu les clés, on a fait la visite, ils nous préparent une petite fête quand on va arriver pour le personnel. Ils nous offrent de l’aide si on a besoin de quoi que ce soit comme matériaux. On est vraiment choyés de leur accueil »,  témoigne le directeur.

 

Une école francophone, un vrai besoin

« L’année dernière, on avait 46 élèves, et maintenant on approche les 80 inscrits pour la rentrée scolaire, » souligne M. Lapointe. Une capacité accrue qui pourrait encore augmenter, car certains parents ne sont pas encore au courant de cette bonne nouvelle. « Nous acceptons toutes les inscriptions. Après on s’ajuste. Il faut sensibiliser les familles. Elles ne sont pas certains ou bien elles ont déjà commencé dans un système, soit anglophone ou d’immersion dans le région de Sherwood Park, ou à Fort Saskatchewan », relate M. Lapointe. Selon lui,  ce n’est que jusqu’à très récemment qu’une maman venait d’entendre parler de la nouvelle école, alors que cela faisait près de deux ans que sa fille demeurait en immersion à Fort Saskatchewan. L’école ira de la maternelle à la 6e année. Une classe de maternelle de 21 élèves et une prématernelle d’environ 10 enfants sont déjà en place.  

 

Sherwood Park un emplacement pertinent  

Quand le Conseil scolaire Centre Nord a fait son étude au niveau de Sherwood Park, il a été demandé aux familles inscrivant leurs enfants si elles étaient des ayants droit. Près de 600 élèves ont été alors identifiés. Selon Michel Lapointe, c’était sans compter les élèves francophones allant déjà à Sainte-Jeanne-d’Arc à Père-Lacombe, ou à l’école Gabrielle-Roy. L’ouverture imminente des portes de l’école Claudette-et-Denis-Tardif annonce une année scolaire sous de bons auspices.  « Ça diminue le temps de transport pour eux, c’est une école dans leur communauté, avec leurs amis de cette même communauté, donc c’est un avantage pour tout le monde », conclut le directeur tout sourire.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut