Coup de coeur francophone 2015: une soirée tout en humour !

Dans le cadre des spectacles pancanadiens, le festival Coup de cœur francophone a permis à la communauté francophone d’Edmonton d’accueillir  Stef Paquette et Fred Pellerin le 26 novembre dernier. Chaque année, ce festival permet d’offrir une vitrine à la création francophone et de réunir des artistes de partout au Canada.    

Plus de 250 personnes se sont réunies au théâtre Capitol du Fort Edmonton Park pour prendre part à cette soirée, mettant en vedette des artistes-compteurs. Celle-ci fut notamment organisée par l’ACFA régionale d’Edmonton. Stef Paquette, auteur-compositeur-interprète franco-ontarien, a eu la chance d’ouvrir la soirée. Originaire de la région de Sudbury Ontario, il parcourt le pays avec sa guitare depuis 15 ans. Récemment, il a été nommé interprète masculin de l’année lors des prix Trille Or de 2015.

À travers ses chansons folks, il évoque avec justesse et émotion le vécu des communautés francophones hors Québec. Stef Paquette réussit d’ailleurs à faire rire le public grâce à son spectacle à saveur humoristique. Dans le cadre de Coup de cœur francophone, il mentionne que ça faisait depuis le 10 octobre que son guitariste et lui étaient sur la route, « Nous en sommes au jour 48 sur 50 de notre tournée ». Deux autres destinations étaient encore sur leur chemin, soit Vancouver et Whitehorse.

C’était pour lui tout un honneur de jouer devant des foules francophones partout au pays : « Quand j’ai eu l’appel et qu’on m’offrait la tournée nationale du festival, 43 spectacles en 50 jours, et qu’on terminerait les 8 derniers avec nul autre que Fred Pellerin, je pense qu’on ne pouvait pas demander mieux », a-t-il expliqué au public.  Ayant fait des blagues au sujet de la cause Caron au cours de la soirée, il lance en terminant un mot d’encouragement : « Ne lâchez pas, même si je suis un francophone de l’Ontario, on est avec vous autres les Franco-Albertains ».

Par la suite, c’était au tour de Fred Pellerin de monter sur scène. Après 12 ans d’absence, il faisait son retour en Alberta. En effet, il avait déjà joué dans le passé à Edmonton dans le cadre d’un spectacle en duo avec Roger Dallaire. Diplômé en littérature à l’Université du Québec à Trois-Rivières, il décide de devenir compteur après avoir été inspiré par les histoires de sa grand-mère, de son voisin et de son père. Fred Pellerin a aussi enregistré trois albums.  

Venant du tout petit village Saint-Élie-de-Caxton, près de Shawinigan au Québec, il raconte des histoires autour celui-ci dans son spectacle De peigne et de misère. Cependant, la version présentée à Edmonton a été raccourcit de l’originale étant donnée les deux actes de la soirée.   

Ainsi, les contes offerts tournaient autour de l’ancien barbier du village, Méo. Ses multiples aventures racontées, avec des interludes de chansons, finissaient par s’attacher pour créer une seule et grande histoire. En terminant, Fred Pellerin en profite pour mentionner au public que ce spectacle durait depuis 4 ans et qu’il avait voyagé partout au Québec, en France et au Canada. Les représentations offertes durant Coup de cœur francophone étaient en fait les dernières. Pour la suite des choses, Fred Pellerin a expliqué lors d’une entrevue offerte à Radio-Canada, qu’il a l’intention de faire une mini tournée musicale: « J’ai fait des albums, mais je n’ai jamais fait de spectacles de chanson. On s’est dit avec mon équipe qu’on partirait en voyage pour 5 mois ».

Une série de 49 spectacles a été annoncée pour le Québec et elle débutera à la fin janvier. Celle-ci sera suivie d’une pause d’écriture pour un nouveau spectacle de contes.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut