Gros changements à l’ETS

La Ville d’Edmonton l’a promis voilà quelques semaines : le plus gros changement en 20 ans pour  l’Edmonton Transit System (ETS), officiellement présenté le 23 juin à l’hôtel de ville en format « open house ». La population a été invitée, entre 11 h et 19 h, à voir ce qui allait changer dans son quotidien en termes de transport en commun.

Plusieurs curieux se sont présentés à l’hôtel de ville dès 11 h, pour mieux comprendre les changements annoncés. Des publicités ludiques les accueillaient à l’entrée, signe qu’ils étaient au bon endroit, puis des employés de la Ville les attendaient derrière leurs kiosques, prêt à répondre à leurs interrogations. Il était question de développement du réseau de LRT, de l’application permettant de visionner en temps réel les ralentissements dans la circulation, mais surtout de la reconfiguration de plusieurs trajets de bus, entrant en vigueur dès le 28 juin.


Selon la Ville, la plupart des changements sont assez mineurs pour les utilisateurs, ne bougeant les arrêts « que d’un bloc ou deux » la plupart du temps. C’est surtout sur la 102e avenue, entre les 95e et 103e rues, que l’on sentira une différence majeure : plus aucune ligne de bus ne passera par là. En tout, près d’une trentaine de lignes (sur 209) connaîtront un changement permanent, dans une optique de s’adapter à la nouvelle dynamique de la ville, principalement du centre-ville. Ajoutons à cela un service réduit, comme à chaque saison estivale.

Toujours en évolution

Même si l’ETS se targue de réaliser un changement majeur pour améliorer à long terme le transport en commun de la capitale albertaine, le service est en constante évolution. La ligne de LRT Metro n’est toujours pas prête à annoncer déjà les préparatifs pour la ligne Valley, qu’on espère inaugurer en 2020. Du côté des bus, d’autres changements sont aussi prévus à l’automne.

Un kiosque faisant la promotion de la carte interactive des ralentissements de trafic à Edmonton était aussi présent pour encourager les utilisateurs à utiliser l’outil afin de mieux préparer leurs voyages. Questionnée sur la forte présence de points d’exclamation orange (ralentissements) et rouges (fermetures) sur la carte, la représentante du kiosque a admis que « ce n’est pas très beau en ce moment, mais [qu’]à la fin ça le deviendra », faisant référence à la finalisation des améliorations au service de transport, mais aussi à la fin des travaux de construction, nombreux au centre-ville. Plusieurs années d’attente seront vraisemblablement nécessaires pour que le trafic atteigne sa fluidité maximale.

La Ville, dans l’espoir de montrer sa transparence, a instauré un tableau où les citoyens pouvaient afficher leurs questions et où les employés pouvaient rapidement afficher une réponse, rendant le processus accessible à tous. On assure aussi aux utilisateurs du transport en commun que les impacts des nouveaux changements seront suivis de près par l’ETS et que d’autres changements seront faits en temps et en heure.

La liste complète des changements apportés aux lignes de bus est déjà disponible ici.

(Photo : Olivier Dénommée)

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut