L’acronyme ACFA, bien connu de tous les Franco-Albertains impliqués dans la communauté, pourrait bien changer de signification cet automne. Du terme “Association canadienne-française de l’Alberta” à l’heure actuelle, l’ACFA pourrait devenir “Association de la communauté francophone de l’Alberta” en octobre prochain. Ce changement de sémantique, censé refléter les changements plus profonds qui opèrent au sein de la communauté, sera déterminé par un vote des membres.

L’exposition Salons Edmonton, visible à la Cité francophone du 4 juillet au 20 août, explore la diversité culturelle de 7 communautés réfugiées à travers le partage des histoires de leurs membres. Alliant communication narrative, art et culture matérielle, l’exposition vise à briser les murs d’un communautarisme qui, parfois, peut isoler. Reposant sur des thèmes fédérateurs d’humanité, l’exposition fait ainsi écho à la promesse nationale d’un véritable multiculturalisme.

L’Institut Guy-Lacombe de la famille a accueilli samedi 24 juin dans la matinée une quarantaine de personnes, parents et enfants, autour d’un repas partagé. Au-delà du moment convivial, c’était aussi l’occasion de faire deux annonces majeures pour l’organisme avec, d’une part, l’officialisation d’un financement provincial pour le projet de joujouthèque, et d’autre part, la réception de l’accréditation pour le service Après l’école. De quoi se féliciter et enthousiasmer les familles présentes !

Le 21 juin dernier à Calgary au bureaux de PWC Law, La Fondation franco-albertaine, l’Association des juristes d’expression française de l’Alberta, le Conseil de développement économique de l’Alberta et La Banque Royale se sont unis pour présenter l’atelier « Mourir sans se faire plumer »qui parlait de la fiscalité au décès.

C’est dans une ambiance conviviale, lors d’une soirée d’appréciation des créateurs de fonds à la résidence du directeur de La Fondation, le 17 juin dernier que La Fondation franco-albertaine a reçu son premier engagement de don par assurance vie.

Suite à l’annonce d’une politique en matière de francophonie, de nombreuses voix ont salué l’engagement du gouvernement albertain et se réjouissent de cette avancée. Rémi Léger, professeur adjoint en sciences politiques à l’Université Simon Fraser à Vancouver, et ancien élève du Campus Saint-Jean à Edmonton, revient sur cette annonce historique.

Le 14 juin 2017, après plusieurs décennies d’attente et de revendications, la communauté francophone de l’Alberta obtient enfin une politique de services en français. Cette annonce inédite, faite à la Government House à Edmonton, permettra d’améliorer et d’étendre les services en français offerts dans la province.

Lors du 27e congrès annuel, la fédération des Aînés de l’Alberta (FAFA), s’est penchée sur les nombreux défis auxquels ces derniers sont actuellement confrontés. Parmi les besoins évoqués, la nécessité notamment de développer des services de santé en français, adaptés à leurs besoins. La tranche démographique des baby-boomers et plus, ne cesse de croître. C’est sous le thème Vivre actif –Comment prendre notre santé en main ? que s’est déroulé l’événement.
CongresFAFA-1

Le conseil d’administration du centre d’accueil et d’établissement (CAÉ) du nord de l’Alberta a établi son bilan annuel 2016-2017, le 1er juin, au Grand salon du pavillon Lacerte du Campus Saint -Jean. L’obtention éventuelle d’un numéro de charité a retenu l’attention de ses membres durant l’AGA. En vue de ce remaniement administratif, à quelle fin ces fonds pourraient-ils être utilisés?

Depuis maintenant 7 ans, au CRFM, nous célébrons la Saint-Jean Baptiste qui est la fête de tous les Québécois! L’an dernier au CRFM nous avons eu la chance d’avoir un mini zoo ainsi que la présence de nouveau restaurant mobile! De plus, les familles et les enfants ont pu profiter des jeux et des bricolages lors des festivités, en cette superbe journée!

GarnisonStjean

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Page 4 sur 14
Aller au haut