C’est ce samedi 25 novembre qu’avait lieu l’assemblée générale annuelle de l’institut Guy-Lacombe de la famille ( IGLF ). La présidente de l’organisme, Mme Cynthia Huard dresse un bilan positif de l’année en cours tout en préparant la venue d’une « Joujouthèque » pour l’année 2018.

C’est sous cette thématique du 30e anniversaire que s’est réunie la Fédération des parents francophones de l’Alberta (FPFA), lors de son colloque annuel tenu ce samedi à la Cité francophone. Les parents présents sur place ont alors pris part à l’assemblée générale annuelle ainsi qu’à une multitude d’activités incluant divers ateliers de discussion et une conférence du comédien Martin Laroque sur son rôle de père de 3 enfants.

Vendredi 3 novembre, le Pavillon Lacerte au Campus Saint-Jean a été le théâtre de discussions passionnantes sur le phénomène de mondialisation de la droite. Plusieurs professeurs et chercheurs sont revenus sur la montée des courants conservateurs en Europe et en Amérique du Nord, et ont expliqué les liens qui existaient avec les think tanks, ces groupes d’influence qui tirent les ficelles.

Accès Emploi a organisé pour la 10e année consécutive son salon de l’emploi à la Cité francophone d’Edmonton, le mercredi 8 novembre. Pas moins de 400 personnes se sont déplacées pour parler aux recruteurs. La demande pour des chercheurs d’emplois bilingues reste toujours aussi forte. Un bon moment pour les employeurs comme pour les chercheurs d’emploi d’établir un premier contact.

Le Centre d’accueil et d’établissement Alberta Nord (CAÉ) et son directeur  général George Bahaya peuvent se réjouir: la 5e édition de la soirée d’accueil des nouveaux arrivants  a su attirer les foules, ce samedi à la Cité francophone. Plus de 130 immigrants accueillis entre décembre 2016 et novembre 2017 se sont réunis à l’occasion d’une soirée dansante ponctuée d’un repas et d’activités.

C’est à la Cité francophone d’Edmonton, ainsi qu’à Calgary, Legal, Lethbridge, St-Isidore et Bonnyvile, que se déroulait le 3 novembre la 4e édition du Francothon. Cet évènement de collecte de fonds, organisé par la Fondation franco-albertaine et ses partenaires, a permis de dépasser un record, amassant 307 260$.

Le 31 octobre, l’Association de la presse francophone (APF) a dévoilé sa charte de la presse écrite de langue française en situation minoritaire. Ce document vise à rappeler les principes fondamentaux de la pratique du journalisme. Le Franco, directement concerné, a interrogé plusieurs membres impliqués dans la communauté afin de recueillir leurs réactions.

Les 27 et 28 octobre dernier avait lieu à l’Université de l’Alberta et au Campus Saint-Jean la série de conférence sur la présence francophone dans l’Ouest canadien : Entre mémoire et actualités. Les organisateurs de l’évènement espèrent ainsi mettre l’accent sur l’importance de ces pionniers franco-albertains  dans la fondation de la province telle qu’on l’a connaît aujourd’hui.

Lors du congrès organisé par l’ACFA provinciale, du 13 au 14 octobre au Centre Shaw d’Edmonton, la Radio communautaire a révélé son identité visuelle et modifié son nom. Carole Saint-Cyr, membre du conseil d’administration de la radio s’est entretenue avec le Franco.   

Lundi 16 octobre, la nouvelle tombe: “le nouveau Conseil d’administration provincial de l’ACFA a pris la décision de retirer Félicien Bitupu Mufuta de l’Ordre des sages de la francophonie albertaine après qu’il a été reconnu coupable, par la Cour du Banc de la Reine, d’agression sexuelle, de contacts sexuels sur une personne en dessous de l’âge du consentement et de proférer des menaces”. Un message aussi inattendu que choquant, afin d’informer la communauté. La victime, Me Pierre Asselin, décide de porter plainte en 2011, pour des faits survenus quand il avait moins de 14 ans. Aujourd’hui, il a bien voulu s’entretenir avec Le Franco afin d’expliquer combien la prise de parole est importante.

Page 3 sur 15
Aller au haut