EDMONTON | Le tournoi Golf par excellence de la Fédération du sport francophone de l’Alberta (FSFA) a permis non seulement d’amasser 6845 $ pour les Jeux francophones de l’Alberta 2018 qui auront lieu dans la capitale albertaine du 11 au 13 mai 2018, mais également de faire des rencontres entre francophones. 

 

Svetlana Pavlenko se présente aux élections municipales d’Edmonton pour le Ward 5, qui auront lieu le 16 octobre prochain. Originaire de Sibérie en Russie, cette docteure en philosophie et sociologie compte bien faire du bilinguisme l’un de ses fers de lance de campagne. Fait inédit, elle a même fait rédiger ses affiches dans la langue de Molière. La candidate soutient le bilinguisme et aspire à plus d’inclusion.

Une nouvelle catégorie ouverte aux francophones sera officiellement présente lors de la prochaine édition des Edmonton Music Awards qui se dérouleront en juin 2018. Intitulée « Enregistrement de l’année pour les artistes d’expression française d’Edmonton », la catégorie donne ainsi une chance aux artistes francophones d’accéder à plus de visibilité et à une certaine reconnaissance du grand public.

Le vendredi 25 août, à 16h,  le processus de soumission des candidatures s’est achevé. Au total, 15 candidats ont démontré leur intérêt pour les 12 postes vacants d’administrateurs du Conseil.

L’acronyme ACFA, bien connu de tous les Franco-Albertains impliqués dans la communauté, pourrait bien changer de signification cet automne. Du terme “Association canadienne-française de l’Alberta” à l’heure actuelle, l’ACFA pourrait devenir “Association de la communauté francophone de l’Alberta” en octobre prochain. Ce changement de sémantique, censé refléter les changements plus profonds qui opèrent au sein de la communauté, sera déterminé par un vote des membres.

L’exposition Salons Edmonton, visible à la Cité francophone du 4 juillet au 20 août, explore la diversité culturelle de 7 communautés réfugiées à travers le partage des histoires de leurs membres. Alliant communication narrative, art et culture matérielle, l’exposition vise à briser les murs d’un communautarisme qui, parfois, peut isoler. Reposant sur des thèmes fédérateurs d’humanité, l’exposition fait ainsi écho à la promesse nationale d’un véritable multiculturalisme.

L’Institut Guy-Lacombe de la famille a accueilli samedi 24 juin dans la matinée une quarantaine de personnes, parents et enfants, autour d’un repas partagé. Au-delà du moment convivial, c’était aussi l’occasion de faire deux annonces majeures pour l’organisme avec, d’une part, l’officialisation d’un financement provincial pour le projet de joujouthèque, et d’autre part, la réception de l’accréditation pour le service Après l’école. De quoi se féliciter et enthousiasmer les familles présentes !

Le 21 juin dernier à Calgary au bureaux de PWC Law, La Fondation franco-albertaine, l’Association des juristes d’expression française de l’Alberta, le Conseil de développement économique de l’Alberta et La Banque Royale se sont unis pour présenter l’atelier « Mourir sans se faire plumer »qui parlait de la fiscalité au décès.

C’est dans une ambiance conviviale, lors d’une soirée d’appréciation des créateurs de fonds à la résidence du directeur de La Fondation, le 17 juin dernier que La Fondation franco-albertaine a reçu son premier engagement de don par assurance vie.

Suite à l’annonce d’une politique en matière de francophonie, de nombreuses voix ont salué l’engagement du gouvernement albertain et se réjouissent de cette avancée. Rémi Léger, professeur adjoint en sciences politiques à l’Université Simon Fraser à Vancouver, et ancien élève du Campus Saint-Jean à Edmonton, revient sur cette annonce historique.

Page 1 sur 11

Édition de la semaine

Abonnez-vous à la version électronique ici.

Abonnez-vous à la version papier ici.

L'annuaire francophone 2017

Aller au haut