Alors que Santé Canada signale le lien entre le changement climatique et la contamination des aliments, il s’apprête à publier début 2018 des sections du nouveau Guide alimentaire canadien. Les consultations ont pris fin dans la crainte de voir certaines industries énergivores être rayées du menu national. Le ministère recommande notamment de boire régulièrement — sans sucre ni sodium ou bulles — de l’eau !

La clinique francophone de Calgary subit un nouveau coup dur avec les démissions successives de l’un de leurs médecins et de l’une de leurs infirmières. Le manque de praticiens oblige à une restriction dans la couverture des services et vient s’ajouter à une situation déjà difficile sur le plan financier.

Près de 48 participants ont répondu présents à la consultation organisée par le Réseau santé albertain, le 20 janvier à la Cité francophone. C’est la première consultation de ce genre qui est organisée à cette échelle par le Réseau. Quel sera le plan stratégique pour les cinq prochaines années auprès de la communauté ? C’est ce que le Réseau cherchera à définir.

IMG 1834

Le vélo c’est la santé, et c’est surtout écologique ! Le 25 septembre, le groupe de jeunes de Développement et Paix Jeunesse de la paroisse Saint-Thomas-d'Aquin a présenté officiellement son stationnement pour vélos.

escaliers joomLa première phase d’un projet porté par la Fédération du sport francophone de l’Alberta (FSFA) pour inciter la communauté à être plus active a fait ses premiers pas, le 23 juin dernier. La cage d’escalier de la Cité francophone a été agrémentée de mots d’encouragement et les portes de l’ascenseur invitent gentiment le visiteur à utiliser ses mollets et ses quadriceps pour se rendre aux étages supérieurs.

calculator

L’Alberta est reconnue pour son conservatisme fiscal, et plusieurs habitants rejettent l’idée de creuser le déficit. Dans cette optique, le budget Morneau, déposé le 22 mars dernier, en a fait sourciller plus d’un, car selon les prévisions, un trou de 100 milliards de dollars est à prévoir d’ici cinq ans. Le budget réussit-il le test?

medical-education-1362499020 44Des programmes et des formations en français dans le domaine de la santé vont être bientôt lancés par le Campus Saint-Jean et le Collège.  Des consultations publiques ont déjà  été organisées le 19 et le 20 janvier afin de vérifier les besoins dans ce domaine, mais aussi pour prendre le pouls de la communauté.

“Selon Santé Canada 10 à 15 % des professionnels de la santé en Alberta parle le français, mais le problème il n’y a aucune coordination des services” explique, Jonathan Perron-Clow, coordonnateur de l'incubateur de services en français de Calgary.Il souligne également le manque d’encouragement de ces professionnels à pratiquer dans la langue de Molière !

Le programme « Navigateur en santé » de CANAVUA/Calgary a organisé le 12 juin dernier un premier atelier-formation pour tous les bénévoles, intitulé Droits, limites et responsabilités de l'interprète. Cet atelier a été un bon moyen de faire le point sur les limites du rôle de l’interprète au sein du corps médical. Retour sur cette rencontre.  

 

C’est avec un grand intérêt qu’une dizaine de bénévoles ont répondu présent à l’atelier donné par Michèle Katuku N, coordinatrice du programme Navigateur en santé, et cela, en collaboration avec Sylvie Lebihan, « diversity liaison public health » de Alberta Health Services (AHS). Mettre l’accent sur leur formation, c’est important : « On veut avoir plus d’outils afin d’avoir quelque chose de plus professionnel et pas d’aventuriste », souligne Michèle Katuku.

 

 

 

La clinique francophone de Calgary a enfin ouvert le 1er mai dernier. C’est un travail de longue haleine, réalisé conjointement par l’équipe de l’ACFA régionale et du Comité Santé qui a permis à ce projet d’aboutir. Cet évènement a rassemblé une cinquantaine de personnes dont plusieurs chefs de file dans la communauté francophone de l’Alberta.

Les efforts ont porté leurs fruits ! Dorénavant, un pôle francophone de la santé dans le quartier de Bridgeland permettra d’accueillir toute personne ayant besoin d’une aide médicale ou psychologique en français. Le but de la clinique est d’assurer des soins médicaux et une aide sociale mais aussi de rediriger au besoin les personnes vers des services francophones plus spécialisés. L’arrivée de cette clinique marque une avancée supplémentaire dans la prestation de services médicaux francophones de la province. Aux dires de l’honorable Claudette Tardif, sénatrice de l’Alberta, « c’est très impressionnant. Ça fait 15 ans que les services de santé en français se développent dans le pays, là où les francophones sont minoritaires. Il était temps que Calgary fasse partie de l’équation ! »

 

Lancé début 2013 par Alberta Health Services, le Réseau bilingue de la santé a depuis identifié une centaine de professionnels francophones de la santé publique dans le nord de l’Alberta. Prochaines étapes ? Améliorer leur visibilité et favoriser le recrutement de personnel bilingue.

« L’objectif principal de ce réseau est de servir au mieux [les francophones], n’importe où, au nord de l’Alberta », explique son initiateur Nabil Maarouf. La région couverte est immense, avec pour limites sud Saint-Paul, Onoway et Jasper.

Après un démarrage en janvier 2013, le Réseau bilingue de la santé (RBS) a reçu une impulsion un an plus tard qui a débouché sur la signature des chartes avec les partenaires à l’été 2014.

Une centaine de professionnels francophones (et francophiles) de la santé publique ont d’ores et déjà rejoint le réseau : des médecins, des infirmières, mais aussi des techniciens de laboratoire et du personnel administratif.

Page 2 sur 3
Aller au haut