Le français résonnait dans les couloirs du cSpace le 21 juin, et c’est avec brio que la deuxième édition de la fête de la musique s’est déroulée à Calgary. Une demi-douzaine d’artistes, en groupe ou en solo, se sont produits sur scène afin de fêter ensemble cette célébration musicale. Retour sur trois artistes francophones, chacun d’un coin différent du monde, qui ont partagé avec nous leur expérience.

Fete de la musique

C’est au cSPACE que la troisième édition de la Nuit des Idées s’est déroulée le 25 janvier 2018 à Calgary. Réunis autour du thème de « l’imagination au pouvoir », une quinzaine de participants ont pu participer à une cérémonie inspirée des Premières Nations, afin de créer une « enveloppe de rêves ».

La nuit des idees 1

Samedi 9 décembre, le premier marché de Noël francophone de la ville a vu le jour au C-Space. C’est avec un chocolat chaud dans une main, un croissant dans l’autre, que les locaux de Calgary ont pu faire leurs achats de Noël, en français.

2017 12 08 Marche de Noel 13

Vendredi 24 mars, une soirée Aveyron a occupé les locaux de l’Alliance française à Calgary. Les membres et étudiants de l’association présents ont ainsi pu en apprendre plus sur le patrimoine de cette belle région de France.

Soiree Aveyron

Stagiaire à l’Alliance Française de Calgary, je vous dis tout de mon expérience de nouvelle arrivée au Canada, de mes déboires de stagiaire et des évènements culturels que nous organisons.

Chic choc

La fin de semaine du 20 et 21 juin était chargée : entre les quelques festivals en cours, la Journée des autochtones (Aboriginal Day) le samedi, et la Fête de la musique (Make Music) le dimanche, la population d’Edmonton avait besoin d’une bonne excuse pour ne pas sortir de chez elle. La Fête de la musique, apparue seulement l’an dernier sur nos calendriers, a permis d’attirer plusieurs centaines de curieux.

De midi à 17 h, 85 artistes, surtout locaux, se partageaient 15 scènes le long de la 124e rue, entre l’avenue Jasper et la 110e avenue. Et les passants étaient conviés à déambuler à leur guise entre les spectacles, tous gratuits, pour y faire des découvertes. Et découvertes il y a eu : la scène musicale edmontonienne est dynamique et variée. Les sonorités rock, blues, jazz, pop et surtout folk se faisaient entendre le long de la rue et dans certains commerces. À noter, en revanche, que la francophonie s’est faite, comme prévu, timide lors de cette journée. Seulement une poignée d’artistes chantaient en français, principalement des reprises des grands paroliers français.

Fête de la musique

 

La fête de la musique, célébrée chaque année le 21 juin en France, est une tradition qui se propage un peu partout à travers la planète. L’Alliance française d’Edmonton a d’ailleurs démarré le processus l’an dernier, où elle a convaincu 24 artistes de se produire sur la 124e rue. Forte de cette première expérience, l’Alliance française répète l’expérience, de façon exponentielle.

 

 

 

 

L’Alliance française d’Edmonton proposait, ce mois-ci, un festival de la bande dessinée, mettant en vedette le spécialiste du 9e art, le professeur Chris Reyns de l’Université de l’Alberta. Du 21 au 23 mai, la thématique de Charlie Hebdo, toujours brûlante d’actualité, a été abordée.

 

M. Reyns, spécialiste de la bande dessinée, a tracé le 21 mai l’historique de la caricature en France, remontant jusqu’à la première moitié du 19e siècle pour retrouver les premières œuvres célèbres, notamment Les Poires, se moquant du roi Louis-Philippe Ier. Il a surtout rappelé que la censure était loin d’être exclusive à l’islam, comme l’église catholique créait des tabous dont il ne fallait pas parler; tabous qui ont persisté jusqu’à assez récemment.


Du 7 au 25 mars, l’Alliance française propose de découvrir une douzaine de films récents en langue française dans différents lieux d’Edmonton. Un Festival du film francophone entièrement gratuit et avec des sous-titres pour les anglophones.

« L’idée, c’est de partager la passion du cinéma et la culture francophone, explique Leticia Gomez, membre du conseil d’administration de l’Alliance française d’Edmonton (AFE) et étudiante en éducation. On veut vraiment rejoindre tout le monde, aller au-delà de la communauté francophone de Bonnie Doon. »

Pour atteindre cet objectif, l’AFE organise son deuxième Festival du film francophone dans plusieurs endroits : à l’Alliance française et au Campus Saint-Jean, comme l’année dernière, mais aussi à la bibliothèque municipale, à la Galerie d’art de l’Alberta et au campus nord de l’Université de l’Alberta.

Photo d'archive


Cette année encore, l’Alliance française d'Edmonton organise une soirée beaujolais nouveau pour faire découvrir la nouvelle cuvée du célèbre vin de primeur français. Pour la première fois, l’organisation fera appel à un traiteur, une jeune chef française, pour ses amuse-bouches. En outre, un deuxième verre de vin sera proposé : un beaujolais de choix (beaujolais village ou juliénas).

Page 1 sur 2
Aller au haut