Imprimer cette page

« Bien-être d’été » : au service des jeunes calgaréens

Le Centre d’accueil des nouveaux arrivants francophones (CANAF) et ses partenaires, le Projet Appartenance,  le Service de la petite enfance et de la famille du Sud de l’Alberta (SPEFSA) et l’organisme Katimavik, se mobilisent et s’organisent cet été, au service des familles et des enfants francophones de Calgary, et plus particulièrement du nord-est de la ville.

L’été 2011 marquera la première édition de l’initiative baptisée : « Bien-être d’été », un programme gratuit composé de deux sessions où on retrouvera des activités ludiques, sportives et constructives, destinées aux enfants âgés de 6 à 18 ans.


Le programme se tiendra du 19 juillet au 19 août, à raison de trois jours par semaine (mercredi, jeudi et vendredi), de 10 h à 15 h 30, sous la thématique des trois C : Communication, Coopération et Collaboration.

La base opérationnelle du projet, qui se déroulera au Don Hartman North East Sportsplex, proposera une grande diversité d’activités gratuites en français et toujours orientées vers la santé mentale et l’épanouissement des jeunes : jeux, sportifs et interactifs, drum thérapie, art thérapie, excursions et sorties (pataugeoires, parcs, Corn Maze), théâtre d’improvisation, pique-nique, artisanat (fabrication de bijoux), etc.

Pour les adolescents, il est à noter que les activités seront bien évidemment récréatives, mais également axées sur des objectifs d’épanouissement per-sonnel, avec la mise en place d’ateliers visant à développer leur bien-être, leur leadership, leur implication dans leur avenir professionnel et au sein de la communauté francophone de Calgary.

À partir de 12 ans, les jeunes se verront ainsi proposer des ateliers journalistiques, des ateliers d’aide à la recherche d’emploi et des expériences de bénévolat dans différents projets communautaires.

Ils seront aussi à même de se rendre maîtres de leurs propres activités, encadrés par des professionnels, puisque les prises d’initiatives et l’accession à l’autonomie seront vivement encouragées.

Le CANAF mettra à la disposition des jeunes une salle informatique dans ses locaux, situés au centre-ville, alors que la SPEFSA rendra disponible sa salle communautaire située à la Cité des Rocheuses.

Il est à noter que tous les jeunes bénéficieront d’un suivi attentif et professionnel de la part des intervenants, tout au long de l’été.

Main dans la main
Si la programmation de « Bien-être d’été » se démarque par sa richesse et l’aspect constructif de ses activités, elle apparaît constitutive d’une prise de conscience collective et d’un travail en étroite collaboration entre quatre organismes qui ont choisi d’avancer ensemble pour répondre de façon pertinente à un besoin réel de la communauté francophone de Calgary.

Pierrette Messier-Peet, coordonnatrice du Projet Appartenance, et ancienne directrice d’école, se rappelle avoir vu des enfants quitter l’école en pleurs pour les vacances d’été, faisant face à deux mois d’inactivités, par manque de moyens ou de propositions, notamment dans le nord-est de la ville.

Le CANAF, la SPEFSA, le Projet Appartenance et Katimavik ont alors pris l’initiative de partager ressources humaines, locaux et budgets pour offrir, ensemble, un programme dont la qualité, l’encadrement et la gratuité n’auraient pas été envisageables en dehors de cette collaboration.

Comme le fait remarquer le directeur du CANAF, Mamady Camara, « beaucoup de familles viennent d’arriver, sont en quête de travail et n’ont pas les moyens d’offrir à leurs enfants des camps de vacances payants. Offrir ce service est partie de notre mission et de notre engagement vis-à-vis de la communauté francophone. »

Ce programme estival a bénéficié de l’appui de différentes organisations qui ont aidé à la réalisation de l’initiative, telles Aspen et le Boys and Girls Clubs of Calgary pour la facilitation des transports lors des excursions ou encore Children and Youth Services qui a apporté son support matériel.

Les quatre organismes partenaires entendent montrer avec vigueur la force d’une action collective et solidaire au sein de la communauté francophone qui soit également ouverte à la communauté anglophone. Une initiative extrêmement positive au service des enfants et de leur famille.

BDV : On reconnaît, de gauche à doite, Chrystelle Hitimana-Uwamahoro (Projet Appartenance), Karina Lamontagne (SPEFSA), Pierrette Messier-Peet (Projet Appartenance) et Mamady Camara (CANAF). Absente Danielle Kraus (Katimavik).
Photo : Claire Gadebois

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)