Imprimer cette page

CANAF: Camp de vacances apprécié

Le premier camp de vacances piloté par le Centre d’accueil pour les nouveaux arrivants francophones de la région de Calgary s’est terminé le 19 juillet dernier. 

 

Le nouveau coordonnateur des camps de vacances au CANAF, Olivier Dellapina, n’a reçu que de bons commentaires sur les deux premières semaines de camps cet été. Il compte remettre ces commentaires aux animateurs et animatrices pour qu’ils en prennent compte. Par contre, pour ce qui est de l’organisation générale, il continue dans la même lignée pour les deux autres semaines de camps, qui auront lieu du 6 au 16 aout.

 

L’équipe d’animation a complètement changé cette année, recrutée presque exclusivement dans les écoles francophones de la région. C’est la touche d’Olivier Dellapina, qui lui, travaillait au Lycée Louis-Pasteur avant de se joindre au CANAF. Il a aussi misé sur les arts, ainsi qu’une variété d’activités, alors que les camps des années précédentes étaient plus axés sur le sport, selon le directeur du CANAF, Mamady Camara.

 

« Les commentaires qu’on a reçus à l’époque étaient positifs, mais on peut toujours faire mieux », pense M. Camara. Il dit avoir voulu mettre l’accent sur le professionnalisme des animateurs et sur la dimension de la sécurité des jeunes de 6 à 12 ans qui participent aux camps. « Tout le monde est formé aux premiers soins, c’est quelque chose sur quoi j’insiste », dit Olivier Dellapina.

 

Pour ce premier camp de vacances, les deux semaines étaient divisées entre deux thèmes: les cowboys et les pirates, qui encadraient les activités de la journée et les sorties. Un atelier de cuisine quotidien permet aux enfants de préparer eux-mêmes leurs collations de l’après-midi. Les autres activités sont d’ordre artistique et sportif et se déroulent au parc Malboro, dans le nord-est de la ville de Calgary. Une sortie par semaine est prévue à l’horaire, soit — pour le camp d’aout — le site Head-Smashed-In Buffalo Jump et les jeux d’eaux à Big Hill Springs qui ont été très populaires chez les jeunes. 

 

Depuis l’année dernière, le projet des camps de vacances au CANAF est financé par le principal bailleur de fonds de l’organisme: Citoyenneté Immigration Canada (CIC). « Au niveau de l’intégration, on fait beaucoup, non seulement par la simple interaction des enfants des quatre coins du monde, mais aussi au travers des activités sportives », témoigne le nouveau coordonnateur des camps. « On a réussi à avoir ce financement parce qu’on a mis de l’avant les chiffres de la première année. Les gens apprécient beaucoup ce service », conclut Mamady Camara. 

 
Évaluer cet élément
(0 Votes)