ACFA régionale de Calgary : redonner confiance aux membres

C’est dans une ambiance tendue qu’une vingtaine de membres de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) régionale de Calgary se sont réunies, le 1er octobre dernier à la Cité des Rocheuses, pour participer à la 29e assemblée générale annuelle de leur organisme.

En effet, la présidence de la régionale a été sous les feux de la rampe au cours des jours qui ont précédé cette rencontre annuelle, alors qu’a été rendu public le fait que la régionale avait versé une somme à sa conjointe pour effectuer des demandes de financement, sans obtenir au préalable, l’autorisation des membres du conseil d’administration.


« Je viens de vivre deux années exceptionnelles, à part la dernière semaine », a, d’entrée de jeu, lancé Michel Berdnikoff lors de la présentation de son rapport annuel. « Mais, j’ai fait une erreur de jugement en cours de route », a-t-il reconnu.

En effet, ce dernier rappelle que l’ACFA régionale de Calgary pilotait plusieurs dossiers en même temps au cours de la période estivale. « Le Stampede battait son plein et nous avions à effectuer une demande qui nous aurait permis de diversifier notre financement. Ma conjointe s’est alors proposée pour explorer ce programme et pousser plus loin ce dossier », affirme M. Berdnikoff.

En n’informant pas les élus de la régionale de cette situation, le président est ainsi allé à l’encontre des statuts et règlements de l’organisme. « C’est mon erreur, je n’ai pas envoyé la requête pour autorisation au conseil d’administration. Il est important d’être extrêmement transparent et avec raison pour éviter que ce genre de situation ne se produise », indique Michel Berdnikoff.

« C’est quelque chose qui m’a échappé. Il n’y avait rien de malicieux là-dedans et cela n’a pas été fait pour avoir des gains personnels. J’aimerais profiter de cette rencontre pour m’excuser », enchaine-t-il.

À la lumière de la controverse, le président a confirmé qu’il ne solliciterait pas de nouveau mandat. « Je demeure disponible pour aider à tisser cette francophonie vivante à Calgary. Il y a du potentiel et on a senti au cours de la dernière année qu’il y avait un élan de départ », évoque-t-il.

Afin d’éviter qu’une telle situation ne se reproduise, l’assemblée annuelle est allée de l’avant avec la formation d’un comité qui sera responsable de revoir la gouvernance. « On a regardé dans les statuts de la régionale et on a remarqué qu’il y avait des choses incomplètes. On aimerait développer des règlements qui touchent davantage à la question des conflits d’intérêts et aux frais de voyage », soutient Pierrette Messier-Peet, membre du CA de la régionale.

Cette résolution avait d’ailleurs été amenée dès l’AGA de l’an dernier. « La proposition de revoir les statuts et règlements n’est pas nouvelle. Cela fait des années qu’on en parle de les reformer. On doit suivre certaines procédures pour assurer que le travail se fasse. L’an passé, on a nommé des gens, mais on ne leur a pas fourni d’échéancier et on ne les a pas encadrés », signale le président d’assemblée, Marc Lalonde.

Après de longues minutes d’échange sur le modèle à utiliser, un comité formé de Frank Saulnier, Mamady Camara et Louis Grenier a été nommé et il sera sous la responsabilité du conseil d’administration. Il devra aussi développer un plan d’action et rendre des comptes de leurs suivis au cours de l’automne.

Élue par tirage au sort!
Fait relativement rare au niveau du milieu associatif franco-albertain, le poste de présidence de la régionale a dû être déterminé par tirage au sort. En effet, après deux rondes de vote, les deux prétendantes, soit Pierrette Messier-Peet et Yvonne Hébert, étaient à égalité.

Les deux candidates partageaient une vision similaire.« Je veux travailler en collaboration. La régionale est reconnue pour ses crises périodiques et il faut se retrousser les manches », lançait Mme Hébert, en précisant que la vision de la régionale était « peut-être trop petite », puisqu’elle était loin de rejoindre les 85 000 personnes qui parlent français à Calgary.

Yvonne Hébert, tout comme Mme Messier-Peet, voulait également revoir le mode de fonctionnement du Cercle de collaboration. « Il faut mettre de l’énergie dans le cercle. Il fonctionnait bien à ses débuts, mais cela a été plus difficile dernièrement », ont lancé les deux candidates.

Ayant fait son entrée au CA l’an dernier, Pierrette Messier-Peet estimait, devant l’assemblée, « qu’il fallait assurer une certaine vigilance pour ne pas revivre le scénario vécu dans la dernière semaine ».

Celle-ci croit que la régionale devait aussi faire un meilleur travail pour rejoindre les nouvelles familles. « Il faut aller plus loin que seulement toucher les convaincus », déclare-t-elle affirmant que les nouveaux arrivants qui parlent français veulent faire partie de l’Association « pour ne pas perdre leur identité francophone ».

Quelques minutes à peine après son élection, la nouvelle présidente réitérait ses propos. « La transparence est très importante et sera la grande priorité. Nous avons entendu toute sorte de choses sur la régionale au cours des derniers jours. Personnellement, j’ai été très déçue par toutes ces histoires. Je veux que l’ACFA régionale de Calgary ait une bonne réputation », lance Pierrette Messier-Peet.

Cette dernière reconnait qu’elle a du pain sur la planche pour rallier les troupes, puisque le résultat du vote était très partagé. « Il y a eu beaucoup d’émotions ce soir et il sera important de laisser retomber la poussière quelque peu, mais nous avons un nouveau CA solide et tous ensemble, nous allons nous retrousser les manches et relever ce défi », fait remarquer la nouvelle présidente.

Pour effectuer ce travail, Pierrette Messier-Peet sera épaulée par Alexandre Stinis, Kais Barhoumi, Yvan Beaubien et Marie-Thérèse Nickel, qui ont été élus pour deux ans, ainsi que Robert Leblond, Hermann Logsend, Oumar Badai et Jean-Marie Mangovo Denga, tous élus pour des mandats d’un an.
 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut