Imprimer cette page

Le sénateur Daniel Hays décoré

Le 9 mai dernier s’est tenue, à l’Alliance Française de Calgary, la remise des insignes d’Officier de la Légion d’honneur à Daniel Hays, en reconnaissance de son engagement politique, social et diplomatique au service de l’entente franco-canadienne et de la francophonie.

 

Cette cérémonie a été présidée par Jean-Charles Bou, consul de France à Calgary.


Président du Sénat durant cinq ans, de 2001 à 2006, Daniel Hays a, au travers de son engagement politique, travaillé au renforcement des relations entre le Sénat français et le Sénat canadien, tout en servant la cause de la diversité culturelle et de la francophonie.


Jean-Charles Bo  a chaleureusement salué « un acteur majeur de la diplomatie parlementai-re » et « grand francophone et ami de la France ». « Je sais que vous êtes entré en politique parce que vous désiriez (...) permettre au gouvernement d’avoir une meilleure compréhension des questions de diversité locale et de mettre en valeur cette diversité en protégeant la production, les minorités et les intérêts locaux. Cela est exactement au cœur du rôle et du mandat de sénateur au Canada, aussi bien qu’en France », a affirmé M. Bou.

Le consul de France à Calgary ajoute que M. Hays a dans le cadre de ses fonctions, servi la cause de la francophonie : « Citoyen du monde, vous êtes un champion de la diversité culturelle prônée par le Canada. (…) Dans le même esprit, vous avez toujours porté le plus grand intérêt à la communauté française établie au Canada et à la communauté francophone. »

Daniel Hays a tenu à remercier la République française, ainsi que « tous ceux qui ont collaboré dans le but de l’admettre dans le cercle illustre que représente l’Ordre de la Légion d’honneur », distinction, a-t-il souligné, qui « honore les efforts de tous ceux qui travail-lent sans relâche pour assurer l’épanouissement et le rayonnement de la langue et de la culture françaises au Canada ».

Daniel Hays a reçu les insignes des mains de M. Gérard Carlier, à qui il a exprimé toute sa reconnaissance pour avoir, en tant que consul honoraire de France à Calgary durant de nombreuses années, « déployé tant d’efforts pour tisser de forts liens d’amitiés entre la France et le Canada ».

Devant l’assemblée réunie, Daniel Hays a tenu à rendre hommage aux rôles tenus par l’Assemblée nationale et le Sénat français dans le registre de la diplomatie parlementaire : « À mon avis, ce sont les Français qui ont le mieux compris que cette forme de diplomatie représente la voix du peuple dans un monde qui s’unifie de plus en plus, une voix qui parle au nom de la paix, de la liberté et de la justice », soutient le sénateur Hays.

Ce dernier estime que le Canada devrait s’inspirer de la Fran-ce dans sa façon de moderniser sa propre Constitution et ses Institutions. « Ma découverte de sa langue, de sa culture, de son mode de gouvernance et de sa tradition d’internationalisme a enrichi ma connaissance non seulement de mon propre pays, mais du reste du monde également », évoque-t-il.

Nommé Grand Officier de l’Ordre de la Pléiade en 2005, sur recommandation de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, Daniel Hays est aujourd’hui, et depuis 2009, membre du conseil de l’Alliance Française de Calgary dont il a souligné le rôle prépondérant dans le maintien de la diffusion de la langue française et de la culture francophone au Canada.

Par ailleurs, Daniel Hays a tenu à exprimer sa volonté de continuer à œuvrer « dans le but de nouer des liens encore plus serrés entre nos pays », par cette citation du poète américain Walt Whitman (Ode à la France, Paris, 1917), en hommage à la France : « Symbole de lutte et d’audace, de fureur divine pour la liberté, des aspirations vers le lointain idéal et des rêves de fraternité. »

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)